1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. "Danse avec les stars" : 4 points à retenir du premier live
4 min de lecture

"Danse avec les stars" : 4 points à retenir du premier live

DÉCRYPTAGE - Le début de la 8e saison de "DALS" a mis en avant les talents de certains, et promet la progression de quelques autres ce 14 octobre sur TF1.

Les danseurs de "Danse avec les stars"
Les danseurs de "Danse avec les stars"
Crédit : Twitter Danse avec les stars
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani

C'est sans aucun doute l'une des premières les plus attendues de la saison télévisuelle. Danse avec les stars, c'est une grosse marque pour TF1 et un rendez-vous incontournable. L'effet de curiosité joue à plein lors de la première, autant pour découvrir certaines des stars, que pour voir comment se débrouillent les chouchous de chacun. 

Comme chaque année, la 8e promotion a ouvert le bal avec de bonnes surprises venant des uns, des unes et des autres, et des difficultés bien normales et logiques. Pas de panique, il n'y avait pas d'élimination pour la première. Niveau production, TF1 a mis les petits plats dans les grands.

Pour booster la première, l'excellente Sandrine Quétier était avec un binôme qu'elle connaissait bien : Nikos Aliagas. Un mastodonte de TF1. Au niveau des "stars", Agustin Galiana et Lenni-Kim ont été les héros de la soirée, et d'autres des coups de cœur.

Quétier-Aligas, parfait pour lancer la fusée

On attendait avec curiosité de savoir qui allait remplacer Laurent Ournac pour accueillir les candidats dans la "Red room". Le héros de Camping Paradis ne pouvait pas rempiler et il fallait donc trouver un partenaire à Sandrine Quétier. Elle en aura finalement 10 avec une co-présentation tournante. Et pour ouvrir la saison, Nikos Aliagas est venu épauler son habituelle binôme de 50 Minutes inside.

À écouter aussi

Sandrine Quétier a donc joué sur du velours avec un habitué des grosses machines en prime time, qu'elle connaît parfaitement. Il ne restait plus qu'à se concentrer sur sa partie de la présentation. Le Grec le plus célèbre de France a lui de son côté été impeccable. L'un des rares capables de faire un peu d'improvisation dans un format corseté. La semaine prochaine, Christophe Dechavanne prendra le relais.

Le fougueux Agustin, le vent frais Lenni-Kim

Ils n'étaient pas les plus connus de la bande et par le grand public. Pourtant ils ont ébloui le parquet. Augustin Galiana et son accent espagnol qui avait fait des ravage dans la série Clem, a dansé une samba sur Despacito en compagnie de Candice Pascal. Les commentaires dithyrambiques pleuvent, le couple est harmonieux et transpire le glamour : entre la danseuse et la "star," ça matche. Un total de 33 points met le feu au plateau.

Autre excellente performance, celle du jeune Lenni-Kim, 16 ans. Avec Marie Denigot il présentait un Quickstep, une danse au rythme effréné et à la technique pointu, sur la bande-originale de Lala Land. Il y avait de l'énergie, de l'enthousiasme. Une vraie comédie musicale. S'il y a eu des commentaires sur des ajustements techniques à apporter, l'acting et la chorégraphie étaient à relever. Et les notes du jury ont suivi : un beau 33 sur un maximum de 40.

Tatiana Silva, potentiel à suivre

Si elle fait la pluie et le beau temps sur TF1 tous les weekend, Tatiana Silva était une curiosité de cette saison 8. Sa samba sur Beyoncé a été volcanique avec Christophe Licata. Du rythme, un "body language" convaincant, et surtout beaucoup de qualités pour une première. La miss météo de TF1 a un physique de danseuse et une vrai potentiel à développer.

Christophe Licata peut sans doute exploiter le talent à plein. Il avait notamment fait un travail remarquable avec Laetitia Milot. La comédienne avait terminé 3e de la saison 4. Tatiana Silva recueillait 27 point sur 40, le même total qu'un autre visage de TF1. Joy Esther, la sexy Chloé de Nos chers voisins, dansait avec Anthony Colette, un nouveau venu. 

Sur une Rumba, la tension érotique, propre à "la danse l'amour" était au rendez-vous. Le couple était très convaincant dans l'interprétation. Là encore, la technique était largement perfectible, mais on demande à revoir.

Peu de "cata"

Il n'est pas anodin de relever que les prestations ont toutes été de bonnes tenues. Camille Lacourt, pourtant bien plus grand que sa partenaire Hajiba Fahmy, un réel handicap pour le champion olympique au double mètre. Mais il y avait de l'émotion et un bel investissement récompensés d'un 21. 

Arielle Dombasle, solaire et décalée avec des baskets à semelles compensées a réussi son ouverture de bal sur un Paso Doble pas toujours évident. Idem pour le tango de Hapsatou Sy accompagnée par Jordan Mouillerac. La belle attitude et le rythme ont séduit les juges avec un joli 26. 

Son compagnon dans la vie, Vincent Cerutti, ancien présentateur du show, a été touchant et a récolté un 24. Soit 3 points de plus que Sinclair et Denitsa Ikonomova, dont la samba a été visuellement agréable mais techniquement imparfaite. Enfin, Élodie Gossuin a ému en maman hyper active, qui a plu au public mais un peu moins au jury avec un 20. La moyenne, et c'est déjà pas mal du tout.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/