1 min de lecture Attentat à Nice

VIDÉO - Nice : Calogero reprend "Feux d'artifice" et fond en larmes

Le chanteur a donné de la voix à Nice vendredi 14 juillet en la mémoire des 86 victimes de l'attaque perpétrée un an plus tôt. Un moment de grande émotion.

Calogero lors du concert en hommage aux victimes de Nice
Calogero lors du concert en hommage aux victimes de Nice Crédit : Capture d'écran / LCI
Claire Gaveau
Claire Gaveau
et Clémence Bauduin

C'était le choix de plusieurs familles de victimes. Calogero est monté sur la scène de Nice lors de la soirée spéciale en hommage aux victimes de l'attentat qui a fait 86 morts et plus de 450 blessés, le 14 juillet 2016. Il y a un an jour pour jour.

"On allait aux feux d'artifice, voir ces étoiles de pas longtemps, qui naissent, qui brillent et puis qui glissent en retombant vers l'océan". Le chanteur français a été plébiscité et a repris son titre Feux d'artifice, qui prend aujourd'hui un sens tout particulier depuis l'attentat perpétré sur la Promenade des Anglais. Un moment spécial empli d'émotion lors de ce triste anniversaire alors que les milliers de personnes présentes venaient de respecter une minute de silence. 

Calogero, qui s'est avancé sur scène pour reprendre son titre, a finalement été submergé par l'émotion en plein milieu de son interprétation. Le chanteur n'a pas réussi à poursuivre le cours de sa chanson malgré les nombreux applaudissements et le chant d'une partie du public présent en nombre. 

Un moment de grande émotion encadré par deux autres faits attendus. Une minute de silence a en effet été scrupuleusement respectée avant que 86 ballons, en hommage aux 86 victimes, ne soit jetés dans le ciel azuréen. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Attentat à Nice Nice Calogero
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants