2 min de lecture Charlie Hebdo

"Charlie Hebdo" : polémique Zineb et argent récolté, la direction répond

Face aux rumeurs concernant les finances et la polémique sur le conflit avec la journaliste Zineb El Rhazoui, la direction de "Charlie Hebdo" a adressé un communiqué ce lundi 18 mai.

Le nouveau patron de "Charlie Hebdo", Laurent Sourisseau dit Riss, à Paris, le 24 février 2015 (archives).
Le nouveau patron de "Charlie Hebdo", Laurent Sourisseau dit Riss, à Paris, le 24 février 2015 (archives). Crédit : BERTRAND GUAY / AFP
Fanny Bonjean
Fanny Bonjean
Journaliste RTL

La procédure de licenciement concernant la journaliste de Charlie Hebdo Zineb El Rhazoui, révélée par Le Monde le 14 mai, a fait grand bruit. "Charlie a l’intention de licencier la journaliste la plus menacée de France, tout en allant cueillir les fruits du courage et de la liberté d’expression ? L’urgence, c’est d’économiser mon salaire, avec tout le fric qu’ils ont reçu ? C’est d’une violence et d'une bêtise indescriptibles", avait commenté la journaliste à Mediapart.

Ce lundi 18 mai, la direction du journal satirique a répondu par un communiqué. "Un conflit avec une salariée, en l’espèce simplement rappelée à ses obligations pour des motifs qui ne peuvent être dévoilés, ne saurait se régler sur la place publique", écrivent Riss, directeur de la publication, et Éric Portheault, gérant du journal.

La mise à pied de Zineb El Rhazoui a ravivé les tensions au sein du journal, concernant la gouvernance de Charlie Hebdo. En mars, ils étaient quinze à signer une tribune "Pour une refondation de Charlie", réclamant notamment un statut "d'actionnaires salariés à part égale".

4,3 millions d'euros grâce aux dons

Le chiffre de 30 millions d'euros, récoltés en dons, aides et ventes après les attentats, avait été avancé par certains. La direction de Charlie Hebdo dément. "Nous précisons que la marge brute réalisée sur les ventes du Journal depuis les attentats de janvier est estimée à environ 12 millions d’euros à ce jour, avant impôts sur les sociétés (33,33%)", précise le communiqué, en insistant sur le fait que les associés ne perçoivent pas de dividendes sur ces sommes.

À lire aussi
Cabu à Paris, le 15 septembre 2006. Charlie Hebdo
Cabu : une "Duduchothèque" ouvre à Châlons-en-Champagne en hommage au dessinateur

Concernant les dons, Riss et Éric Portheault affirment avoir récolté environ 4,3 millions d'euros. Une somme qui sera déposée à la Caisse des Dépôts et consignation et dédiée aux victimes, via une répartition décidée par une "commission de sages" désignée auprès de Christiane Taubira, ministre de la Justice.

"Alors que nous nous efforçons chaque jour de rechercher l’apaisement et de penser au contenu de notre publication pour en assurer la pérennité, il nous apparaît essentiel d’éviter des déclarations inopportunes, inexactes, source de rumeurs malveillantes et de nouvelles tensions", conclut le communiqué.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Charlie Hebdo Médias Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants