2 min de lecture Mahomet

Charlie Hebdo : des dessins sur Mahomet dans le prochain numéro

L'avocat de Charlie Hebdo a annoncé qu'il y aurait "évidemment" des dessins sur Mahomet dans le prochain numéro.

L'avocat Richard Malka à Paris. (Illustration)
L'avocat Richard Malka à Paris. (Illustration)
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

"On ne cédera rien" et il y aura "évidemment" des dessins sur Mahomet dans le prochain numéro de Charlie Hebdo mercredi prochain, a dit lundi 12 janvier sur France Info l'avocat de l'hebdomadaire Richard Malka.

"On ne cédera rien", "l'état d'esprit 'Je suis Charlie'" cela veut dire aussi le "droit au blasphème", a-t-il déclaré.

C'est compliqué car il faut gérer l'avenir, les enterrements [...] mais ça avance, ce sera bouclé ce soir.

Richard Malka
Partager la citation

Le travail sur le numéro en préparation, qui sera imprimé à un million d'exemplaires, est "compliqué car il faut gérer l'avenir, les enterrements qui ont lieu toute cette semaine mais ça avance, ce sera bouclé ce soir", a affirmé Me Malka. "La une sera définie ce soir (lundi), et mercredi les auditeurs pourront trouver leur Charlie dans les kiosques en France et dans le monde". "La diffusion sera exceptionnelle et c'est un geste de vie, de survie", a-t-il ajouté.

'Je suis Charlie', c'est un état d'esprit, cela veut dire aussi le droit au blasphème

Richard Malka
Partager la citation

"'Je suis Charlie', c'est un état d'esprit, cela veut dire aussi le droit au blasphème", a-t-il poursuivi au lendemain de la marche républicaine qui a rassemblé près de quatre millions de personnes en France contre le terrorisme.

À lire aussi
Charlie Hebdo
"Dessiner encore" : Coco face à la vague qu'est la culpabilité du survivant

Interrogé sur l'éventualité de la présence de dessins de Mahomet dans le prochain numéro, il a répondu: "évidemment. On ne cédera rien sinon tout ça n'aura pas eu de sens".

On n'a jamais le droit de critiquer un juif parce qu'il est juif, un musulman parce qu'il est musulman, un chrétien parce qu'il est chrétien. Mais vous pouvez dire tout ce que vous voulez, et les pires horreurs, et on les dit, sur le christianisme, le judaïsme et l'islam

Richard Malka
Partager la citation

"Une pancarte 'Je suis Charlie', veut dire 'vous avez le droit de critiquer ma religion, parce que ce n'est pas grave'. On n'a jamais le droit de critiquer un juif parce qu'il est juif, un musulman parce qu'il est musulman, un chrétien parce qu'il est chrétien. Mais vous pouvez dire tout ce que vous voulez, et les pires horreurs, et on les dit, sur le christianisme, le judaïsme et l'islam, car au delà de l'unité des beaux slogans, c'est ça la réalité de Charlie Hebdo", a-t-il déclaré.

"L'humour sans autodérision, ce n'est pas de l'humour. Nous nous moquons de nous, des politiques, des religions, c'est un état d'esprit à avoir", a-t-il ajouté.

Il y a aura tout le monde, même ceux qui ne sont plus là

Richard Malka
Partager la citation

"Il y a aura tout le monde, même ceux qui ne sont plus là", a dit encore Richard Malka en évoquant le contenu du prochain numéro du journal satirique. "Après, c'est une nouvelle histoire. Mon combat est de faire en sorte que cela se poursuive, pas un autre, peut-être un nouveau chapitre mais pas celui-là. Je mettrai toute mon âme et mon énergie à faire en sorte qu'il y ait un avenir à Charlie", a-t-il affirmé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mahomet Richard Malka Charlie Hebdo
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants