1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. "Charlie Hebdo" : 300.000 exemplaires de plus imprimés pour lundi
1 min de lecture

"Charlie Hebdo" : 300.000 exemplaires de plus imprimés pour lundi

Après avoir été écoulé à 7 millions d'exemplaires, le dernier numéro de "Charlie Hebdo" va être de nouveau réimprimé.

Le dessinateur Renald Luzier, dit Luz (au centre), brandit "Charlie Hebdo", avec à sa gauche Gérard Biard, le rédacteur en chef, le 13 janvier 2015.
Le dessinateur Renald Luzier, dit Luz (au centre), brandit "Charlie Hebdo", avec à sa gauche Gérard Biard, le rédacteur en chef, le 13 janvier 2015.
Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
La rédaction numérique de RTL & AFP

Sept millions d'exemplaires n'auront pas suffi. Le distributeur de Charlie Hebdo, les MLP, a annoncé vendredi 23 janvier que le dernier numéro de l'hebdomadaire satirique allait être réimprimé.

D'ici samedi soir, les Messageries lyonnaises de presse (MLP) auront livré 7 millions d'exemplaires du journal réalisé par les survivants de l'équipe de Charlie Hebdo après l'attentat du 7 janvier, et continue à réimprimer pour en livrer 300.000 autres dès lundi.

700.000 exemplaires vendus à l'international

Sur ce total, 6,3 millions auront été livrés avant samedi soir au réseau des marchands de journaux français et 700.000 à l'international, ont précisé les MLP, alors que de nouvelles manifestations contre le journal ont eu lieu vendredi en Afghanistan, au Pakistan et au Cachemire indien.

Depuis la sortie de ce numéro historique le 14 janvier, Charlie Hebdo, qui tirait avant l'attentat à 60.000 exemplaires, n'a cessé de revoir à la hausse ses prévisions de vente face à l'engouement des lecteurs, qui ont pris d'assaut les kiosques.

Rupture de stock quotidienne

À lire aussi

L'impression du journal continue donc: dès lundi, les MLP vont encore en distribuer 300.000, mais cette fois en ne livrant que les magasins qui le réclament, alors que jusqu'ici les 27.000 points de vente en France étaient tous réapprovisionnés quotidiennement.

Toute la semaine, les kiosquiers français ont été en rupture de stock quotidienne, signe que le journal a continué à se vendre très rapidement. "Tout ce qui était distribué était vendu", ont souligné les MLP. Le chiffre final des ventes ne sera connu que dans sept semaines environ, selon les MLP. A l'international, le pays le plus demandeur a été la Belgique.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/