1 min de lecture France 2

"Cash Investigation" : Publicis apprend aux grands patrons à riposter aux questions d'Élise Lucet

Face à la pugnacité d'Élise Lucet, Publicis réplique avec un guide à destination des responsables digitaux des entreprises.

Élise Lucet présente "Cash investigation"
Élise Lucet présente "Cash investigation"
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier
Journaliste RTL

Pour améliorer sa façon de s'exprimer devant les caméras, on connaissait la répétition incessante des éléments de langage - ces petites phrases clés dont le but est de faire passer un message. Ou encore le mediatraining, sorte de répétition générale avant les interviews face aux journalistes. Les communicants vont désormais plus loin. L'agence de communication Publicis, via sa filiale Publicis Consultants Net Intelligenz, propose désormais un guide dont l'objectif est de préparer les patrons du CAC 40 à riposter aux questions et aux accusations d'Élise Lucet, journaliste qui incarne Cash Investigation, l'émission qui a fait perdre ses nerfs à bon nombre de politiques et de dirigeants d'entreprises.

Ce guide, destiné aux responsables digitaux des entreprises mises en cause dans l'émission, détaille quelles sont les choses à faire et à ne pas faire, exemples à l'appui, sur les réseaux sociaux pendant la diffusion de l'émission. Pour les entreprises, l'objectif est de montrer qu'elles restent maîtres de la situation en contrant les arguments de la journaliste.

L'agence de communication a dressé une liste de cinq conseils très concrets.  Avant la diffusion, Publicis explique qu'il faut "surveiller vos arrières, cela veut dire mettre en place une veille d’opinion, et analyser les premiers commentaires des internautes qui pourront donner des indications précieuses sur la situation à venir". Pendant l'émission, "il n’est pas non plus toujours opportun de réagir aux commentaires personnels des communicants et journalistes de plus en plus prompts à commenter la “com de crise” et les #badbuzz en devenir." Cette fois, les personnalités mises en cause ne pourront pas dire qu'elles n'ont pas été prévenues.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
France 2 Médias Télévision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants