1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Caricatures de Mahomet : les poursuites contre "Charlie Hebdo" annulées
1 min de lecture

Caricatures de Mahomet : les poursuites contre "Charlie Hebdo" annulées

Les poursuites engagées contre l'hebdomadaire satirique pour la publication des fameuses caricatures de Mahomet en 2012 ont été jugées nulles par le tribunal correctionnel de Paris, jeudi 30 janvier.

Charb, directeur de la publication de "Charlie Hebdo", à Paris le 27 décembre 2012.
Charb, directeur de la publication de "Charlie Hebdo", à Paris le 27 décembre 2012.
Crédit : AFP / FRANCOIS GUILLOT
La rédaction numérique de RTL & AFP

Charlie Hebdo n'ira pas au tribunal défendre la publication des caricatures de Mahomet. Le tribunal correctionnel de Paris a en effet jugé, jeudi 30 janvier, que les procédures engagées contre l'hebdomadaire étaient nulles.

Ces plaintes émanaient de deux associations inconnues et imbriquées l'une dans l'autre : le Rassemblement démocratique algérien pour la paix et le progrès (RDAP) et de l'Organisation arabe unie (OAU), qui se présente comme une "branche organe" du RDAP.

"Compte tenu du caractère fantaisiste de cette action, jamais l'expression 'nullité de procédure' n'aura autant été appropriée", s'est amusé l'avocat de Charlie Hebdo, Me Richard Malka. L'avocat des associations plaignantes, lui, n'a pu être joint.

780.000 euros de dommages et intérêts demandés

Ces deux organisations poursuivaient Charlie Hebdo, son directeur de la publication Charb et deux autres dessinateurs pour provocation à la haine raciale et diffamation raciale, en raison des . Les associations demandaient plus de 780.000 euros de dommages et intérêts.

À lire aussi

La publication de ces caricatures, survenue dans un climat très tendu - peu après la diffusion sur internet d'un film islamophobe, L'innocence des Musulmans, qui avait entraîné des violences dans plusieurs pays qui ont fait de nombreux morts - avait suscité une vive polémique, en France et à l'étranger.

Le tribunal a également déclaré nulle la procédure lancée par les mêmes associations contre le site de partage de vidéos en ligne Youtube pour la diffusion d'extraits du film L'innocence des Musulmans. Elles demandaient le retrait de la vidéo et chacune 500.000 euros de dommages et intérêts.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/