3 min de lecture Canal+

Canal + : Vincent Bolloré souhaite réduire les plages en clair pour "sauver" la chaîne cryptée

Le président du conseil de surveillance de Vivendi a détaillé ce mardi 17 mai, dans les colonnes du "Journal du dimanche", sa stratégie pour transformer Canal+. Il souhaite réduire drastiquement les programmes en clair.

>
Vincent Bolloré veut réduire les plages en clair sur Canal+ Crédit Image : AFP PHOTO / ERIC PIERMONT | Crédit Média : Laurent Marsick / RTL | Durée : | Date :
Laurent Marsick
Laurent Marsick
et Sylvain Zimmermann

Un an après avoir fait le grand ménage à la tête de Canal+, Vincent Bolloré souhaite poursuivre la transformation de la chaîne le plus vite possible. Le président du conseil de surveillance de Vivendi, a détaillé ce mardi 17 mai 2016 sa stratégie pour "sauver" le groupe Canal+ dans les colonnes des Échos. Une petite révolution se prépare : Vincent Bolloré veut réduire drastiquement les plages en clair, fini les cinq heures de programmes gratuits en semaine et jusqu'à six heures le week-end.

Depuis son arrivée à la tête du groupe Canal en 2015, Vincent Bolloré s'interroge : une chaîne doit-elle investir autant d'argent dans des programmes visibles par tout le monde, alors que dans le même temps elle fait payer à ses abonnés des programmes qui se sont considérablement appauvris ? Dans les années 80, Canal+ avait une avance sur la concurrence. La chaîne était la seule à proposer une véritable offre cinéma, elle était toute puissante sur le sport. Aujourd'hui, le paysage audiovisuel a bien changé : du cinéma exclusif, il y en a également sur d'autres chaînes, et l'offre sport a été "pillée" par beIN Sports. Pour Vincent Bolloré, c'est clair : une chaîne cryptée doit être... cryptée. 

Le modèle de Canal+ doit évoluer

À l'origine, les tranches en clairs étaient faites pour pousser les téléspectateurs à s'abonner. Le message était : "Regardez de quoi nous sommes capables, si vous vous abonnez, vous en aurez encore plus". En 2016, ce discours ne tient plus, d'autant que les programmes d'avant-soirée, comme le Grand Journal, n'attirent plus. La réflexion de Vincent Bolloré est donc la suivante : "Nos abonnés payent pour le meilleur, le meilleur doit être crypté". Les Guignols de l'info qui ont basculé en décembre en crypté en sont la preuve. 

Mais le grand soir ce n'est pas pour tout de suite. Si Canal+ fait le choix du tout crypté, la chaîne risque de ne plus exister aux yeux du grand public. Et puis, il faut savoir que chaque chaîne signe une convention avec le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel, c'est un contrat fait d'engagements et d'obligations. Concernant les tranches en clair, Canal+ doit réserver au moins 75% de ses programmes au crypté, donc on se dit que 100% c'est possible, sauf que plus loin le CSA précise que les tranches en clair doivent être réparties entre matin, midi et avant soirée. 

Vers une disparition des plages en clair ?

À lire aussi
"Le bureau des légendes" est une série créée par Éric Rochant classement
"Le Bureau des Légendes" et "Dix pour cent" saluées par le "New York Times"

Si Bolloré veut supprimer totalement le clair, il devra alerter le CSA. Par contre, rien ne l'empêche de mettre 1 minute de programme en clair le matin, le midi et le soir. Bolloré choisirait donc plutôt une réduction du clair, et là tout est imaginable, des émissions qui basculent en crypté, d'autres qui passent de Canal à D8. Par exemple, le cas de Salut les terriens de Thierry Ardisson qui arriverait le samedi soir sur D8, et des émissions qui disparaîtraient. 

Ce qui posera un autre problème : si vous déplacez une émission sur une autre chaîne du groupe Canal, c'est un jeu de chaise musicale: l'émission Canal+ prendrait la place d'une émission D8... Au CSA, on prévient, si effectivement Canal+ n'a pas de minimum en clair imposé dans sa convention avec le CSA, un "tout crypté" nécessiterait de modifier la convention de la chaîne. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Canal+ Télévision Médias
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants