4 min de lecture People

Booba reconnaît qu'il est "un gamin" en Une du magazine du "Monde"

Le Duc de Boulogne se livre dans un entretien au magazine du Monde "M" paru ce vendredi 31 août. À 41 ans, il évoque avec émotion sur ses clashs avec ses compères rappeurs mais aussi sur sa vie de famille.

Amandine Begot La Revue de Presse La rédaction de RTL
>
Booba reconnaît qu'il est "un gamin" en Une du magazine du Monde Crédit Image : AFP / GUILLAUME BAPTISTE | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Amandine Begot
Amandine Begot

Vous en avez entendu parler tout l'été ou presque après sa bagarre à l'aéroport d'Orly et bien le roi du rap francais fait ce vendredi 31 août au matin la Une de M, le magazine du Monde.

Un photo hallucinante en noir et blanc avec ce titre flash, son nom écrit en rose. Booba est torse nu, tête baissée, les mains jointes, presque comme s'il demandait pardon.  Certes il y a ces tatouages imposants et ces muscles qui le sont tout autant, mais franchement, on est loin très loin de l'image de bad boy. On dirait presque un petit garçon qui a fait une bêtise.

Un gamin, c'est d'ailleurs comme ça que Booba se décrit. L'entretien touchant, surprenant aussi, a été réalisé en juin dernier, avant  la rixe d'Orly, avant son placement en détention, mais KOPP, comme l'appelle ses admirateurs, y évoque ses clashs réguliers avec ses rivaux. "Faux pas oublier, dit-il, que je suis un gamin, je m'amuse, j'aime la compétition".

À lire aussi
Chiara Bordi n'a que 18 ans people
Amputée d'une jambe, Chiara Bordi arrive deuxième dauphine au concours de Miss Italie

C'est une cour de recréation, les clashs c'est aussi bête que ça

Booba
Partager la citation

Le rappeur, poursuit en reconnaissant que "c'est une cour de recréation, les clashs c'est aussi bête que ça". C'est la parole d'un gamin qui depuis son plus jeune âge n'aura eu de cesse, raconte le magazine, de protéger sa mère. Lorsqu'il est incarcéré la première fois à la fin des années 90, il lui interdira ainsi de venir lui rendre visite. "Je ne voulais pas, explique-t-il, qu'elle me voie dans ces conditions, qu'elle entende les cris , les insultes des mecs aux fenêtres. Je voulais la protéger". 

20 ans plus tard, le voilà devenu père, un papa poule qui n'a pas hésité à retirer son fils de la maternelle. "Le premier matin, raconte-t-il, je me suis caché, j'ai vu ses yeux, il était perdu dans la cour de récré, ça m'a cassé en huit", confie avec émotion le rappeur.  "Un bon père, disait-il en juin, c'est quelqu'un sur qui son enfant peut toujours compter. Son fils et sa fille, Booba ne les a pas revu depuis son interpellation en août. Il a en effet interdiction de quitter le territoire français, or eux sont aux États-Unis. Cette fois, conclut Le Monde, c'est sa mère, celle sur qui il a toujours veillé, qui a fait le voyage pour s'occuper de leur rentrée.

Le prélèvement à la source en question

Tout autre chose à la une de vos quotidiens, le débat autour du prélèvement à la source et ces doutes qu'on retrouve ce matin dans presque tous vos journaux. Philippe Maracci de l'Est Républicain ironise ainsi avec cette question : "L'administration, demande-t-il, serait-elle, encore plus que nous autres Gaulois, réfractaire au changement ?" La mesure inquiète et c'est d'ailleurs pour cela qu'Emmanuel Macron hésite

Alors il y a une entreprise qui a peut être trouvé la solution pour calmer le jeu. Cette entreprise c'est BNP Paribas. La banque, expliquent ce matin Les Échos, a décidé de mensualiser le 13ème mois de ses salariés histoire d' éviter le choc psychologique au 31 janvier. L'initiative, ajoute le journal, pourrait être imitée dans d'autres entreprises. On imagine mal, explique un proche de la banque, que BNP Paribas ait décidé de se lancer dans une telle démarche sans que d'autres grandes entreprises se soit posées la question.

Notre alimentation impactée par le réchauffement climatique

Autre dossier chaud du moment pour le gouvernement : c'est la question du remplacement de Nicolas Hulot à la tête du ministère de l'Écologie. Dans ce contexte, une étude pas vraiment rassurante démontre une conséquence inattendue du réchauffement climatique. Selon Le Figaro, la hausse du CO2 dans l'atmosphère réduirait la qualité nutritionnelle de très nombreuses plantes, cruciales pour notre alimentation tels que le blé et le riz notamment. Elles sont plus pauvres en minéraux, en protéines et en vitamines.

Résultat : d'ici 2050, ce sont 175 millions de personnes supplémentaires qui risques de souffrir d'une carence en zinc et 122 millions d'un déficit en protéines. Un vrai problème de santé publique qui sans surprise touchera d'abord les pays les plus pauvres. 

Nos enfants contaminés par les molécules chimiques

Toujours à propos d'alimentation, je voulais aussi vous signaler ce matin cette enquête tout aussi inquiétante qu'a réalisé le magazine Marie Claire. Le journal a testé les enfants de la rédaction, ou plutôt les enfants des journalistes de sa rédaction. Deux mèches de cheveux ont été prélevées sur chacun pour détecter l'éventuelle présence de molécules toxiques dans l'organisme. 

Bilan : ils sont tous contaminés, et pas qu'un peu. Entre les pesticides, les conservateurs, les polluants plastiques, les parabens, ce sont entre 40 et 62 molécules chimiques qui ont été détectées sur chacun d'entre eux. Chez Marpessa et Marty, 18 ans, on a ainsi retrouvé du Metolcarb. C'est un produit interdit aux États-Unis et en Europe mais encore utilisé au Vietnam dans la culture du riz. Leurs parents achètent bio à 90%. Booba n'avait finalement peut être pas complètement tort quand il disait ceci : "Les humains sont capables de tout, ce sont des démons, je m'en méfie comme de la peste".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
People Booba Faits divers
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794600397
Booba reconnaît qu'il est "un gamin" en Une du magazine du "Monde"
Booba reconnaît qu'il est "un gamin" en Une du magazine du "Monde"
Le Duc de Boulogne se livre dans un entretien au magazine du Monde "M" paru ce vendredi 31 août. À 41 ans, il évoque avec émotion sur ses clashs avec ses compères rappeurs mais aussi sur sa vie de famille.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/booba-reconnait-qu-il-est-un-gamin-en-une-du-magazine-du-monde-7794600397
2018-08-31 12:51:07
https://cdn-media.rtl.fr/cache/WucHtWwjoXcmLg3_CZffCg/330v220-2/online/image/2018/0804/7794326605_le-rappeur-booba.jpg