2 min de lecture Covoiturage

BlaBlaCar : comment Frédéric Mazzella a révolutionné l'auto-stop

REPLAY - Rencontre avec le créateur du service de covoiturage BlaBlaCar, utilisé par plus de 20 millions de personnes dans le monde aujourd'hui.

Cyprien Cini Drôle de rencontre Cyprien Cini iTunes RSS
>
BlaBlaCar : comment Frédéric Mazzella a révolutionné l'auto-stop Crédit Image : AFP | Crédit Média : Cyprien Cini | Durée : | Date : La page de l'émission
245300_CINI
Cyprien Cini
Journaliste RTL

Frédéric Mazzella a révolutionné l'auto-stop, le créateur du site de covoiturage BlaBlaCar est aujourd'hui présent dans 19 pays et compte 20 millions de membres. Il est le leader européen du secteur alors qu'il aurait pu devenir musicien et qu'il a travaillé à la Nasa. C'est en cherchant désespérément un train gare Montparnasse à Paris que tout a commencé pour lui.

"Pour Noël, je devais rentrer en Vendée depuis Paris et tous les trains étaient complets car je m'y étais pris au dernier moment, raconte-t-il. Ma petite sœur est donc passée me chercher de Rouen, et c'est sur le chemin que je me suis rendu compte que presque toutes les voitures étaient vides."

Un jour on se lève et on dit qu'on va changer le monde et le lendemain on se dit qu'on est en train de ruiner sa carrière

Frédéric Mazzella
Partager la citation

Il plaque tout pour monter son entreprise alors qu'il vivait dans une situation confortable après des études à Normale Sup, Stanford (États-Unis). "À part le risque financier qui était réel, quand on ne se paye pas pendant des années pour lancer un service comme ça, on s'en rend compte quand on mange beaucoup de spaghettis pour économiser."

Je suis quelqu'un d'optimiste

Frédéric Mazzella, créateur de BlaBlaCar
Partager la citation

Frédéric Mazzella explique qu'il a attendu 5 ans avant de se verser un premier salaire. "Ce risque était compensé par ma grande motivation et par le fait que j'avais un parcours avec de bonnes études et une expérience internationale qui me rendaient suffisamment confiant sur le fait que, si je devais retourner chercher un travail, cela se passerait assez rapidement."


"Un jour on se lève et on dit qu'on va changer le monde et le lendemain on se dit qu'on est en train de ruiner sa carrière, témoigne-t-il. C'est là qu'il ne faut pas être tout seul. Je suis quelqu'un d'optimiste et je me disais que tant qu'il n'était pas vraiment utilisé par beaucoup de gens, comme je l'utilisais et je l'utilise toujours, je n'aurai pas lâche."

Toutefois, lorsqu'il prend un covoiturage, il ne dit plus qu'il est le créateur du service depuis qu'on lui on dit : "C'est ça, et moi je suis le pape".

Frédéric Mazzella et Cyprien Cini
Frédéric Mazzella et Cyprien Cini Crédit : Cyprien Cini

Avec un regard décalé et impertinent, Cyprien Cini va à la rencontre des personnalités de l'année.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Covoiturage Transports France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants