1 min de lecture Bertrand Cantat

Bertrand Cantat "n'a plus aucun compte à rendre à la justice"

INVITÉ RTL - Le juge Philippe Laflaquière, qui avait décidé en 2007 de libérer Bertrand Cantat, réagit à l'annulation de ce dernier de se produire lors des festivals estivaux.

Christophe Pacaud L'invité du Grand Soir Christophe Pacaud
>
Bertrand Cantat "n'a plus aucun compte à rendre à la justice", plaide son ex-avocat Crédit Image : AFP / FRED TANNEAU | Crédit Média : Agnès Bonfillon,Sylvain Charley | Durée : | Date : La page de l'émission
Agnès Bonfillon
Agnès Bonfillon et Sylvain Charley

Bertrand Cantat renonce aux festivals d'été pour mettre fin aux polémiques. En revanche, l'ex-leader de Noir Désir a décidé de continuer sa propre tournée. Il jouait par exemple ce lundi 12 mars à Montpellier, et ce, malgré la protestation de plusieurs organisations féministes. Est-il possible, pour le meurtrier de Marie Trintignant, de se réinsérer après avoir purgé sa peine ?

À chaque fois que Bertrand Cantat monte sur scène, l'émotion regagne le pays. "Je peux comprendre cette émotion", explique le juge Philippe Laflaquière, qui avait décidé en 2007 de libérer Bertrand Cantat. Et d'ajouter : "sur les années, son retour sur scène a été très progressif et respectueux des victimes".

Pour l'avocat, Bertrand Cantat a tous les droits de remonter sur scène. "Revenir dans la lumière, c'est un choix qu'il a fait, qui était assez risqué. La question est vraiment très difficile", notamment à cause de "la notoriété de la victime, de l'auteur...", explique-t-il.

À lire aussi
Bertrand Cantat sur scène le 19 juin 2012 au festival des Eurockeennes musique
Bertrand Cantat annule la fin de sa tournée

Il a purgé sa peine

Philippe Laflaquière, ancien avocat de Bertrand Cantat
Partager la citation

"Il a purgé sa peine, il n'a plus aucun compte à rendre à la justice", ajoute celui qui dit avoir souffert lui aussi de la violence du "tribunal médiatique (...), qui se substitue de plus en plus à l'enceinte de la justice".

Une affaire qui intervient dans le sillage de l'affaire Weinstein et de la libération de la parole des femmes. À ce propos, Philippe Laflaquière "pense qu'il y a eu un télescopage de l'actualité", et notamment avec les mouvements #metoo et #balancetonporc

"Il y a eu une sorte d'amalgame". Renoncer aux festivals, "c'est raisonnable", conclut l'avocat et auteur de Longues Peines, le pari de la réinsertion, sorti en 2013.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bertrand Cantat Musique Polémique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7792591575
Bertrand Cantat "n'a plus aucun compte à rendre à la justice"
Bertrand Cantat "n'a plus aucun compte à rendre à la justice"
INVITÉ RTL - Le juge Philippe Laflaquière, qui avait décidé en 2007 de libérer Bertrand Cantat, réagit à l'annulation de ce dernier de se produire lors des festivals estivaux.
https://www.rtl.fr/culture/medias-people/bertrand-cantat-n-a-plus-aucun-compte-a-rendre-a-la-justice-7792591575
2018-03-12 23:12:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/gy-wQLXcACGUb1xjvtpcRA/330v220-2/online/image/2018/0312/7792591559_bertrand-cantat-en-concert-aux-vieilles-charrues-a-carhaix-le-19-juillet-2014-archives.jpg