2 min de lecture Jean-Paul Belmondo

"Belmondo par Belmondo" : quand Paul raconte la vie de Jean-Paul

REPLAY - Paul Belmondo présentera un film sur son père qu'il a emmené sur les lieux de tournage de ses grands films, mardi 13 octobre au Festival Lumière de Lyon.

Rémi Sulmont RTL vous en parle déjà Rémi Sulmont
>
"Belmondo par Belmondo" : quand Paul raconte la vie de Jean-Paul Crédit Média : Rémi Sulmont | Durée : | Date : La page de l'émission
Rémi Sulmont
Rémi Sulmont et Loïc Farge

Quand Paul raconte la vie de Jean-Paul, 82 ans, c'est un peu de notre vie qui défile. "Bébel", c'est le nôtre, c'est le vôtre. "Bébel", lui, c'est son père. Paul Belmondo, 52 ans, aurait pu devenir le fils gâté et capricieux d'une icône du cinéma. Il est adorable. Son film est comme son père : simple, naturel et joyeux. La diction de Jean-Paul Belmondo, bientôt quinze ans après son accident vasculaire cérébral, est toujours heurtée, mais on s'habitue vite. Un fils converse avec son père. Et comme quand il déjeune tous les deux, une ou deux fois par semaine près des Invalides à Paris, ils parlent de foot, des femmes, de beuveries mémorables mémorables, de cinéma ou de ses débuts.

"On draguait les nanas. On n'avait pas trop de mal", crâne son pote Guy Bedos. Jean Becker, Jean-Pierre Marielle, Jean Rochefort : la bande de Belmondo raconte au fiston les profs du Conservatoire qui ne comprenait pas cet acteur. Vous imaginez : ils lui ont délivré un deuxième accessit à la sortie du Conservatoire.
L'idée du documentaire de Paul Belmondo, c'était de retourner avec son père sur lieux de tournage. Cinquante ans après L'homme de Rio, Jean-Paul Belmondo est retourné au Brésil. Il explique comment sa carrière a failli se terminer ce jour-là, lorsqu'il était suspendu dans le vide et qu’un câble, sous ses pieds, a cédé. "J'ai pas le vertige", commente sobrement "Bébel".

Moments de cinéma

Il est aussi retourné dans le café de Villerville, en Normandie, lieu du mythique Un singe en hiver. Il a retrouvé Richard Anconina dans l'hôtel de la leçon de "bonjour" dans Itinéraire d'un enfant gâté. S'il y a ainsi des moments de cinéma gravés en nous, c'est normal qu'on ait besoin de prendre des nouvelles auprès de Paul Belmondo. "On me pose tout le temps la question : comment va votre père ? Je me suis rendu compte qu'il y avait une vraie demande de le connaître tel que moi je sais comme il est", raconte le fils. "Quand je lui au proposé de faire le film, il était dubitatif (...) Je lui ai dit que les gens voulaient le revoir sur grand écran. Au final, ça a été un plaisir énorme".

Le revoir sur grand écran ? Rien n'est prévu. Mais au fond, ce que nous dit Belmondo, qu'on s'est préparé à laisser partir, c'est : "Je n'ai pas de nostalgie". Le documentaire, sans doute grâce au rire intact de l’acteur, n’est en rien nostalgique. Avouez que c’est une prouesse quand on fait défiler les images d'une vie aux côtés de Godard, Truffaut ou Melville.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jean-Paul Belmondo Cinéma
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants