2 min de lecture États-Unis

Aznavour, Zaz, Orelsan : 500 artistes mobilisés pour l'exception culturelle

500 artistes de la sphère musicale ont signé la pétition pour défendre l'exception culturelle française avant les prochaines négociations commerciales entre l'UE et les États-Unis.

Charles Aznavour soutient l'exception culturelle aux côtés de 500 autres artistes
Charles Aznavour soutient l'exception culturelle aux côtés de 500 autres artistes Crédit : PIERRE VERDY / AFP
Micro générique
La rédaction numérique de RTL
et AFP

Chanteurs et musiciens se mobilisent. Lancée par la Sacem (Société des auteurs, compositeurs et éditeurs de musique) et soutenue par les organismes de la filière musicale, la pétition pour défendre l'exception culturelle française a été signée par 500 artistes

Elle a été lancée dans le cadre des prochaines négociations commerciales entre l'Union européenne et les Etats-Unis.

La culture en danger

Charles AznavourZazOrelsanFrancis CabrelJulien Clerc, Gérald de Palmas, Nolwenn LeroyNicola Sirkis, Renaud, Paolo Conte, Thomas Dutronc... Tous se sont mobilisés pour cette cause.

La Commission européenne a, en effet, décidé d'intégrer les services culturels et audiovisuels dans les prochaines négociations commerciales, alors que ces deux secteurs en sont traditionnellement exclus.

À lire aussi
Chris Evans sur la scène du Commonwealth Club en novembre 2019 people
Chris Evans réagit avec brio sur Twitter après la publication d'une photo intime

"Les créateurs de la musique refusent avec force d'accepter ce retour en arrière et se mobilisent afin que les chefs d'États et de gouvernements européens se prononcent le 14 juin pour l'exclusion définitive des services audiovisuels et culturels de ces négociations transatlantiques", indique le texte. 

Le risque de voir la culture considérée comme n'importe quelle autre marchandise fait sa réapparition

Les signataires
Partager la citation

Un refus catégorique

La pétition est claire. Le refus catégorique.

Pour le directeur général de la Sacem, Jean-Noël Tronc, "il s'agit d'un enjeu majeur et d'un combat positif." Le risque, dénoncé par les artistes et la société des auteurs dans le cadre de l'accord de libre-échange, est "de voir la culture considérée comme n'importe quelle autre marchandise."

Les signataires de la pétition rappellent, de plus, que les quotas de diffusion de chansons francophones à la radio seraient notamment menacés. "Il s'agit de préserver les dispositifs nationaux et européens de soutien et de régulation de nos politiques culturelles", soulignent-ils.

Mobilisation sur Twitter

La pétition ne suffit pas. Les acteurs culturels utilisent Internet pour faire passer leur message et obtenir le soutien des internautes. 

C'est le cas de Clotilde Courau qui appelle les tweetos à soutenir la cause : 

Gilles Jacob fait également part de son soutien sur le réseau social : 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
États-Unis Union européenne Culture-loisirs
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants