1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. Arlette Laguiller : "Je tiens encore le coup"
1 min de lecture

Arlette Laguiller : "Je tiens encore le coup"

REPLAY - Rencontre avec Arlette Laguiller (Lutte Ouvrière), qui parle notamment de sa "fierté" d'avoir été la première femme à se présenter à une élection présidentielle.

Cyprien Cini
Cyprien Cini
Crédit : Damien Rigondeaud
Arlette Laguiller : "Je tiens encore le coup"
06:23
Cyprien Cini

Première femme candidate à l'élection présidentielle en 1974, Arlette Laguiller est aujourd'hui âgée de 75 ans. Ancienne employée du Crédit Lyonnais dans le civil, elle précise dans un premier temps que l'on s'est longtemps trompé sur la prononciation de son nom. Il faut dire "La-gu-i-é" et non pas "La-gui-yé". "C'est comme cela que mes parents s'appelaient. À force je ne reprenais plus personne car "La-gu-i-é", ça ne passait pas, et je ne sais pourquoi", s'amuse-t-elle.

Elle explique qu'elle participe toujours à la vie interne à Lutte Ouvrière, son parti de toujours. "Je suis moins fatiguée car je ne me déplace plus à travers tout le pays, mais je suis toujours dans le coup de la politique et de mon organisation. On me reconnait encore bien dans la rue, on me parle, c'est assez courant. Ca fait 55 ans que je milite, du coup on m'a vu."

Je ne l'ai jamais dit avant, mais j'étais assez fière

Arlette Laguiller, à propos de sa candidature à la présidentielle de 1974

En 1974, elle se sentait à sa place lors de l'élection présidentielle où elle était la première femme à se présenter. "Je ne l'ai jamais dit avant je crois, mais j'étais assez fière, je ne me sentais pas trop intimidée finalement, confie-t-elle. Après les médias, la télé c'est intimidant... Je me souviens que j'avais peur de me tromper, d'oublier quelque chose. C'était à la fois angoissant et en même temps les retours étaient très bons."

"Ma vie se confond avec mon militantisme mais je n'ai jamais eu le sentiment de m'être sacrifié, dit l'ancienne député européenne. J'ai fait des choix. Militer, s'engager, c'était des fois difficile par rapport au fait d'avoir des enfants. Si j'avais eu des enfants, je crois que je n'aurai pas milité autant. Aujourd'hui, j'ai réduit mes activités mais arrêter ? Certainement pas, pour le moment, je tiens encore le coup."

Arlette Laguiller et Cyprien Cini
Arlette Laguiller et Cyprien Cini
Crédit : Cyprien Cini
À lire aussi

Avec un regard décalé et impertinent, Cyprien Cini va à la rencontre des personnalités de l'année.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/