1. Accueil
  2. Culture
  3. Médias et people
  4. André Dussollier est l'invité de Stéphane Bern

André Dussollier est l'invité de Stéphane Bern

REPLAY - André Dussollier revient sur les planches du Théâtre du Rond-Point avec "Novecento" d'Alessandro Baricco. Le comédien est l'invité de Stéphane Bern le mercredi 14 septembre 2016.

Stéhane Bern et André Dussollier
Stéhane Bern et André Dussollier
André Dussollier dans A La Bonne Heure - Partie 2
16:26
André Dussollier dans A La Bonne Heure - Partie 1
17:36
La chronique de Régis Mailhot sur la religion et la politique française
05:01
Le comédien André Dussollier est l'invité de Stéphane Bern le mercredi 14 septembre 2016
04:36
André Dussollier dans A La Bonne Heure - Partie 3
14:19
Germain Sastre
Germain Sastre
Journaliste

André Dussollier remonte sur la scène du théâtre du Rond-Point à Paris pour raconter le conte fantastique d'Alessandro Baricco, Novecento, accompagné d'un groupe de jazz.


Musicologue et romancier, auteur de Soie et de Châteaux de la colère (Prix Médicis étranger 1995), Alessandro Baricco peint avec Novecento le portrait du plus grand pianiste sur Terre, mais qui n’aura jamais quitté les mers.


L'histoire : Année 1900, les marins découvrent le nourrisson dans une caisse en bois. Elle est posée sur le piano de la salle de bal du paquebot. On appelle le gosse Novecento. Parce que c’est l’enfant du nouveau siècle. Il grandit dans la salle des machines, entre l’Europe et l’Amérique. Son pays, c’est l’océan. Son refuge, c’est le piano. Il joue comme personne, ragtime, blues, et devient le plus grand des pianistes.

André Dussollier est le trompettiste qui raconte l’histoire de son ami Novecento sur le Virginian. De son récit va naître le bateau, de la salle des machines au pont des premières classes, puis l’orchestre des quatre musiciens qui jouent avec lui, et tous les personnages qu’il croise sur le bateau le temps d’une traversée.

"Novecento" d'Alessandro Baricco, avec André Dussollier au Théâtre du Rond-Point
"Novecento" d'Alessandro Baricco, avec André Dussollier au Théâtre du Rond-Point
Crédit :
À lire aussi

André Dussollier vient également d’enregistrer pour les livres lus Audiolib Vous m’aurez pas ma haine d’Antoine Leiris, qui a perdu sa femme le 13 novembre 2015, assassinée au Bataclan.
 
Accablé par la perte, l'auteur n’a qu’une arme : sa plume. À l’image de la lueur d’espoir et de douceur que fut sa lettre "Vous n’aurez pas ma haine", publiée au lendemain des attentats, il nous raconte ici comment, malgré tout, la vie doit continuer.
 
Dix jours après la tragédie du Bataclan, André Dussollier avait lu à la radio la lettre d’Antoine Leiris, Lettre à ma femme et à ses assassins, publiée sur les réseaux sociaux au lendemain de l’attentat.

"Vous n'aurez pas ma haine" d'Antoine Leiris, lu par André Dussollier
"Vous n'aurez pas ma haine" d'Antoine Leiris, lu par André Dussollier
Crédit :

Vous n'aurez pas ma haine d'Antoine Leiris, disponible à partir du 12 octobre 2016.

L'équipe d'A la bonne heure vous recommande

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/