1 min de lecture People

Alec Baldwin arrêté par la police après une bagarre pour une place de parking ?

L'acteur de 60 ans a été interpellé par la police de New York en raison d'une bagarre avec un automobiliste.

Alec Baldwin lors de sa sortie du comissariat de police de New York le 2 novembre 2018
Alec Baldwin lors de sa sortie du comissariat de police de New York le 2 novembre 2018 Crédit : Julie Jacobson/SipaPress
Nassim Aziki
Nassim Aziki et AFP

Il nie les faits qui lui sont reprochés. Alec Baldwin a pourtant été interpellé vendredi 2 novembre 2018 à New York après avoir frappé un automobiliste pour une place de stationnement. Le comédien s'en est pris à un homme qui venait de garer son véhicule sur une place de parking avant lui, alors qu'il était également en quête d'un espace de stationnement, non loin de son domicile, situé dans le quartier de Greenwich Village.

Des policiers l'ont alors interpellé, tandis que sa victime, qui venait de recevoir un coup de poing, était conduite à l'hôpital, a indiqué à l'AFP un porte-parole de la police de New York. Il a ensuite été inculpé d'agression au troisième degré (le moins sérieux), un chef d'accusation passible d'un an d'emprisonnement, a indiqué, plus tard, un autre porte-parole. Il a également été inculpé de harcèlement, passible de deux semaines d'emprisonnement. Le comédien devra se rendre au tribunal le 26 novembre pour connaître sa peine.

Interrogé sur cet incident, Donald Trump - souvent la cible des attaques du comédien - a ironisé sur la situation. "Je lui souhaite bonne chance", a commenté, quelques minutes plus tard, le 45ème président des États-Unis dans les jardins de la Maison Blanche.

Alec Baldwin nie les faits

Après avoir été libéré, l'acteur s'est saisi du compte Twitter HABFoundation - créée par sa femme Hilaria Baldwin et lui - afin de démentir ces accusations "fausses". "Normalement, je ne commenterais pas quelque chose d’aussi absurde. Mais ce qui est dit est totalement faux", a-t-il écrit, avant d'ajouter : "Je me rends compte que c’est devenu une habitude d’accuser les gens à tort et à travers. Qu’importe la portée de ces déclarations, elles ne sont pas vraies".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
People États-Unis New York
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants