3 min de lecture Cinéma

Léa Seydoux sur Kechiche : "Je ne retournerai pas avec lui, mais je suis contente de l'avoir fait"

RENCONTRE - "La vie d'Adèle" d'Abdelatif Kechiche sort cette semaine. Autour des polémiques qui accompagnent le film, les dernières confidences des deux comédiennes Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos.

Léa Seydoux et Abdellatif Kechiche à Cannes en mai 2013
Léa Seydoux et Abdellatif Kechiche à Cannes en mai 2013 Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP

Indéniablement, la semaine cinéma sera marquée par la sortie le 9 octobre de la Palme d'or du festival de Cannes, La vie d'Adèle. Après les polémiques sur la croisette, le film d'Abdelatif Kechiche refait parler de lui, avec les dernières déclarations des deux héroïnes du film, Léa Seydoux et Adèle Exarchopoulos ces dernières semaines.

>
Adèle Exarchopoulos sur Abdelatif Kechiche : "Il a une imagination très florissante et il a souvent une idée qui jaillit. Il veut être toujours au plus près de la réalité" Crédit Image : RTL | Crédit Média : Michel Cohen-Solal | Durée : | Date :

Accuser son réalisateur de tyran, de pervers, de manipulateur, après le délire joyeux et les bisous à l'occasion de la triple palme, pourrait laisser penser que faire la promo du film dans cette ambiance, serait plutôt délicate. Mais les actrices font comme si de rien n'était, tout en restant campées sur leurs positions. 


"Ce que j'ai dit je l'ai dit, et voilà", affirme Léa Seydoux. Elle confirme qu'il y a eu des "choses difficiles" mais aujourd'hui le film existe et c'est quelque chose qu'elle a "vraiment voulu", dont elle se dit "extrêmement fière de l'objet que c'est". "Je pense que je ne retournerai pas avec lui, mais je suis très contente d'avoir tourné avec lui", avoue-t-elle.

J'ai été choquée par tous les propos qui ont été tenus, toutes les déformations et l'interprétation de ce qu'on avait pu dire

Adèle Exarchopoulos
Partager la citation

De son côté, Adèle Exarchopoulos est un peu plus réservée et diplomate que sa camarade. "Je trouve ça dommage de salir des choses, confie-t-elle, même moi j'ai été choquée par tous les propos qui ont été tenus, toutes les déformations et l'interprétation de ce qu'on avait pu dire. Je trouve ça dommage après je n'ai pas envie de me torturer pour ça. On a tout donné sur ce film, c'est le principal."

Des scènes charnelles très "poussées"

À lire aussi
Avec le hashtag #ActoraTrans les personnes trans réseaux sociaux
#ActoraTrans : oui, les acteurs et actrices trans et non-binaires existent

Pour décrire cette passion entre les deux jeunes femmes, d'entrée le réalisateur choisit le choc des sexes. Six minutes d'étreintes en gros plan, des scènes renouvelées tout au long du film. Certains crient au génie artistique, d'autres à du porno pas très classique. Adèle Exarchopoulos "considère ça comme du sexe, après c'est du sexe long, assumé". Pour elle, ce sont des "scènes qui ont été traitées comme les autres", qu'elle considère comme des "scènes du quotidien". 


"Je pense qu'Abdel voulait que l'on passe par cette épreuve pour comprendre aussi le film", estime-t-elle.

Au début c'était un peu étrange parce que je n'avais jamais fait des scènes aussi poussées

Léa Seydoux
Partager la citation

Pudiques, l'une et l'autre, elles avaient des sortes d'attelles, très réalistes, avec une partie du corps qui aurait été moulée, pour éviter tout contact charnel au niveau de leur intimité. "Au début c'était un peu étrange parce que je n'avais jamais fait des scènes aussi poussées. Le fait qu'Adèle soit une jeune femme très bien dans sa peau ça m'a aussi aidée", se souvient Léa Seydoux.

Abdelatif Kechice, jamais satisfait

Le réalisateur n'était jamais satisfait et poussait même le "vice" ou le "professionnalisme", jusqu'à poursuivre ses comédiennes, caméra à l'épaule, jusqu'aux toilettes. Il aime s'inspirer de ses acteurs quand eux-mêmes sont dans la vraie vie explique Adèle Exarchopoulos. "Il a une imagination très florissante et il a souvent une idée qui jaillit. Il veut être toujours au plus près de la réalité", insiste-t-elle.

C'est une aventure humaine que personne ne peut comprendre mais c'est aussi une manière de travail où t'es dans un accomplissement que tu n'as pas ailleurs

Adèle Exarchopoulos
Partager la citation

Il n'est pas question pour la comédienne de parler de harcèlement. Pour elle, "ce n'est pas le bon mot". "Les gens ont lu tout et n'importe quoi. C'était dur, le sujet est dur, c'est une aventure humaine que personne ne peut comprendre mais en même temps c'est une manière de travail où t'es dans un accomplissement que tu n'as pas ailleurs", nuance-t-elle. 

C'est ce qui a justifié la triple récompense pour le film. Trois palmes d'or : une pour le réalisateur, et une pour chacune des comédiennes. 

>
LA VIE D'ADÈLE Bande Annonce (2013)
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Culture-loisirs Divertissement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants