1 min de lecture Cinéma

Gilles Lellouche : "Je vais jouer mon premier méchant, ça me réjouit", dit-il en parlant de "La French"

RENCONTRE - Jean Dujardin et Gilles Lellouche tournent depuis quelques jours à Marseille "La French", inspiré de l'histoire du juge Michel chargé de lutter contre le grand banditisme dans la cité phocéenne dans les années 70.

Gilles Lellouche au festival de Cannes en 2012
Gilles Lellouche au festival de Cannes en 2012 Crédit : ALBERTO PIZZOLI / AFP

Le tournage de La French, réalisé par Cédric Jimenez, a démarré cette semaine. A l'affiche de ce polar : Jean Dujardin et Gilles Lellouche.


Le premier prendra le costume du juge Pierre Michel, jeune magistrat nommé en 1975 dans la cité phocéenne pour (déjà), lutter contre le grand banditisme. 

Le second lui sera dans la peau de Gaetan Zampa, figure du milieu local, parrain de la drogue et de la prostitution. Leur affrontement sans pitié sera au cœur de ce film.

À lire aussi
"Avengers 4" pourrait être marqué par le nouveau combat entre Thanos et Hulk Avengers 4
"Avengers 4" : un affrontement entre Hulk et Thanos spoilé avant le film ?
>
Gilles Lellouche sur "La Fench" : "II y a un casting absolument extraordinaire. On a des looks aussi improbables que nos coupes de cheveux et sincèrement, c'est jouissif !" Crédit Média : Stéphane Boudsocq | Durée : | Date :

"On est sur un script qui est absolument formidable, parce qu'on revisite l'histoire française des années 70, de la grande criminalité, avec des juges qui étaient aussi de grands hommes de loi et avec un Zampa qui est un voyou, un criminel mais qui a un code d'honneur", raconte Gilles Lellouche. 

Pour lui, La French "renoue avec le film de genre mais dans ce qu'il a de plus noble, de plus ambitieux."

"Je vais jouer mon premier méchant et ça me réjouit !", s'enthousiasme-t-il.

Une sorte de western au cœur des années 70

C'est une sorte de chaînon manquant entre Mesrine avec Vincent Cassel récemment et les grands films de Corneau, Melville ou Deray. 

On sait que l'affrontement du juge Michel et Gaetan Zampa s'est terminé dans le sang avec l'assassinat du magistrat en 1981. Un genre de cinéma français que l'on pratique peu aujourd'hui car ça coûte beaucoup d'argent de reconstituer les rues, les bâtiments, les voitures, les vêtements même si finalement l'ambiance ne semble pas avoir changée tant que ça à Marseille.

La French est produit par Alain Goldman, (La môme, La rafle). Gilles Lellouche se réjouit "de retrouver Jean [Dujardin], Benoît Magimel" mais aussi "Guillaume Buix qui est un acteur formidable, Mélanie Doutey, Céline Sallette... II y a un casting absolument extraordinaire. On a des looks aussi improbables que nos coupes de cheveux et sincèrement, c'est jouissif !"

La sortie du film est prévu pour octobre 2014.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Culture-loisirs Divertissement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7771223971
Gilles Lellouche : "Je vais jouer mon premier méchant, ça me réjouit", dit-il en parlant de "La French"
Gilles Lellouche : "Je vais jouer mon premier méchant, ça me réjouit", dit-il en parlant de "La French"
RENCONTRE - Jean Dujardin et Gilles Lellouche tournent depuis quelques jours à Marseille "La French", inspiré de l'histoire du juge Michel chargé de lutter contre le grand banditisme dans la cité phocéenne dans les années 70.
https://www.rtl.fr/culture/cine-series/laissez-vous-tenter-gilles-lellouche-je-vais-jouer-mon-premier-mechant-ca-me-rejouit-dit-il-en-parlant-de-la-french-7771223971
2013-08-30 11:47:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/NUNWPTWMwTgf29dgE2dTXQ/330v220-2/online/image/2013/0830/7764149983_gilles-lellouche-au-festival-de-cannes-en-2012.jpg