1 min de lecture Cinéma

François Berléand, un comédien blagueur à l'affiche de "12 ans d'âge"

François Berléand est à l'affiche de "12 ans d'âge", réalisé par Frédéric Proust. Le comédien y joue un retraité.

Le comédien François Berléand est à l'affiche du film "12 ans d'âge", de Frédéric Proust, qui sortira ce mercredi 26 juin.
Le comédien François Berléand est à l'affiche du film "12 ans d'âge", de Frédéric Proust, qui sortira ce mercredi 26 juin. Crédit : DR

Le comédien François Berléand sera à l'affiche de 12 ans d'âge, qui sortira ce mercredi 26 juin. Dans ce film de Frédéric Proust, le comédien joue le rôle d'un retraité aux côtés de Patrick Chesnais.

>
Le comédien François Berléand sera à l'affiche de "12 ans d'âge", de Frédéric Proust. Crédit Image : RTL | Crédit Média : Michel Cohen-Solal | Durée : | Date :

Rire de tout

Si François Berléand a été choisi par Frédéric Proust, c'est avant tout pour son côté "déconneur". Ce trait de personnalité se prête parfaitement à son rôle d'homme à la retraite, prêt à tout pour profiter de la vie et rire de tout. La première scène du film s'ouvre sur un grand moment de folie, lorsque Charles, petit employé de banque, se rend au pot de départ organisé par ses collègues et amis.

"Ça a été une des scènes qui a fait que j'ai dit tout de suite oui, parce que je la trouve emblématique de ce qu'on peut avoir. Même acteur, il y a toujours quelqu'un qui vient vous emmerder et qui est au-dessus de vous", raconte François Berléand au micro de RTL. "On n'a qu'une envie, c'est de lui dire d'aller se faire foutre, et là c'est ce qu'il se passe."

>
"12 ans d'âge", le nouveau film de Frédéric Proust avec François Berléand, sortira ce mercredi 26 juin.

Le trac toujours présent

Plaisantin, mais travailleur, François Berléand aura un agenda chargé à la rentrée. En plus de sa présence au cinéma, il sera sur la scène du théâtre Édouard VII dans Nina, d'André Roussin, aux côtés de Mathilde Seigner. Malgré une expérience à toute épreuve, il est encore aujourd'hui victime du trac.

"Quadrille, on l'a joué ça 260 fois, et j'ai eu le trac tous les jours. Aux premières représentations, je vais aux toilettes, je me vide de partout. Au fur et à mesure j'ai moins le trac, mais je dois quand même me vider quelque part, et puis j'ai la boule jusqu'à ce que je rentre sur scène. Après, c'est fini", explique François Berléand. "Je me rends compte que j'ai besoin de ce trac. J'ai l'impression d'être en vie quand je l'ai."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cinéma Culture-loisirs Divertissement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants