1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. "Yes I Can !" : l'exposition qui allie l'artiste et la politique à Perpignan
2 min de lecture

"Yes I Can !" : l'exposition qui allie l'artiste et la politique à Perpignan

Direction Perpignan où le centre d'art contemporain propose une exposition intitulée "Yes I Can !", qui a pour thème la relation entre l'artiste et la politique.

Le centre d'art contemporain Walter Benjamin de Perpignan
Le centre d'art contemporain Walter Benjamin de Perpignan
Crédit : Mairie de Perpignan
"Yes I Can !" : l'exposition qui allie l'artiste et la politique
04:49
Monique Younès

Cet été, ne manquez pas l'exposition Yes I Can ! au Centre d'art contemporain Walter Benjamin de Perpignan. Il faut savoir avant tout que Perpignan est la ville où est né un des plus grands portraitistes français, Hyacinthe Rigaud. L’auteur d’un des plus célèbres portraits de monarque, celui de Louis XIV en costume de sacre, trônant à Versailles. C’est ce tableau emblématique qui a donné à l'historien d'art Sébastien Planas l’idée d'une exposition sur la relation entre l'artiste et la politique : "L'exposition va montrer que cette phase subversive de l'art est toujours présente".

Sur la politique, l'art contemporain se déchaîne ! Vous verrez par exemple à Perpignan sur le tableau d’Arnaud Label Rojoux, une main qui n'arrive pas à appuyer sur LE bouton rouge, le fameux bouton rouge de l’apocalypse atomique et Une inscription dans le tableau : "Yes I Can !" De son côté, Alexander Kosolapov montre dans un sculpture monumentale un Lénine et un Jésus tenant par la main Mickey Mouse, tandis que la reine d'Angleterre est congelée dans un distributeur à boisson.

Une exposition surprenante

Mais, ce qui vous étonnera le plus dans cette exposition, c’est la galerie des princes contemporains qu’a réalisée Pierre Laniau. Depuis 1988, Pierre Laniau récupère les affiches des candidats à l'élection présidentielle, Mitterrand, Chirac, Sarkozy, Hollande, etc... Mais, il s’intéresse aussi à l’élection présidentielle américaine, il a récupéré des dizaines d’affiches électorales de Clinton, et il s’en sert de support, de sujet ou de rejet, de prétextes ou d’arguments à ses peintures. Drippings, coulures, éclaboussures, griffures, peinture en aplats, en relief... gestes parfois méchants, parfois comiques, souvent surprenant, toujours politiques et toujours très esthétiques.

Ce qui est troublant dans l'œuvre de Pierre Laniau, c’est qu’elle réveille en quelque sorte un réflexe que nous avons tous eu à un moment ou à un autre et qui consiste à intervenir sur le message publicitaire et avec encore plus de fougue quand il s’agit d’un message politique. La manière dont nous attaquons ces portraits n’est pas innocente. Elle dit l’emprise que les chefs ont sur nous, et comment nous nous en défendons. Si vous doutiez encore que l’art triomphe de la politique, rendez-vous à Perpignan au Centre d'art contemporain Walter Benjamin, l’exposition Yes I Can ! se tient jusqu'au 16 octobre.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/