3 min de lecture Laissez-vous conter

"Un ogre en cavale" : une histoire magique et haletante signée Paul Beorn

Aventuriers en herbe, grands enfants pour qui la magie n'a pas totalement disparue de notre monde : ce livre est pour vous. Voici une folle poursuite, un cœur à sauver et entre les lignes une belle histoire pour parler de cet instant où l'enfant devient adulte.

Un ogre en cavale
Un ogre en cavale Crédit : Castelmore / Noëmie Chevalier
Laurent Marsick
Laurent Marsick
Journaliste RTL

Dévorer un livre est-ce possible ? La réponse est "oui". Ce livre-là, on le dévore, avec plaisir, délectation, presque religieusement. C'est un œuvre magique, prenante et haletante. 

Un ogre en cavale, aux éditions Castelmore, débute pourtant assez tragiquement, atrocement même : "Je ressens une douleur terrible dans la poitrine. Les yeux mi-clos, je vois l'ogre avaler quelque chose avant de déglutir bruyamment, puis il sort de la pièce comme il était venu. Mon électrocardiogramme émet une plainte continue. Je ne sens plus mon cœur battre sous mes côtes".

Le personnage qui parle s'appelle Jeanne. Elle est un peu comme cette jeune fille que nous avons tous et toutes croisé un jour dans notre enfance : la fille que personne n'aime, celle qu'on trouve bizarre, un peu sorcière, celle dont on est certain d'une chose, ce ne sera jamais notre amie. 

Ne faites pas fausse route : Jeanne est une fille géniale

Elle est même la meilleure d'entre nous. Jeanne n'est pas "barrée". Non. Jeanne croît en ces choses auxquelles nous, pauvres humains bassement humains, ne croyons plus : la magie. Et si Jeanne voit un jour débarquer dans sa chambre d'hôpital un ogre qui lui vole son cœur, ce n'est pas par hasard, elle est, nous explique l'auteur Paul Béorn : une porte. Un porte entre ces mondes imaginaires (et donc magiques) et le notre. Normalement, logiquement, quand on vous arrache le cœur vous mourrez. Sauf qu'ici, point de mort affreuse. Jeanne est une porte, et si un ogre est passé, d'autres le peuvent aussi. 

C'est ainsi que débarquent à leur tour un magicien aux allures de mousquetaire et un chat-parlant. Ils sont à la poursuite de cet ogre qui dévore tout sur son passage et qui semble avoir un but précis. Manger le cœur de Jeanne était le moyen pour l'ogre de s'assurer que cette "porte" ne fonctionnerait pas pour ses poursuivants. Sauf que Jeanne va survivre. Et se lancer dans une folle aventure dans Paris, au dessus de Paris, sous Paris pour tenter de récupérer son cœur et empêcher cet ogre puant d'atteindre son but. 

À lire aussi
Des livres pour enfants dans une bibliothèque (illustration) roman jeunesse
Littérature jeunesse : sélection pour des soirées calmes et tendres avec vos enfants

Jeanne a 12 ans... et à 12 ans on a pas vraiment envie de mourir (on a jamais vraiment envie me direz-vous. C'est vrai). Dans sa traque Jeanne va croiser des "gobelins-collecteurs", un fantôme qui se sent si seul, une comtesse pas très net, des rois, et surtout de la magie. Récupérera-t-elle son cœur ? Suspens.

Entre les lignes : "un autre passage"

Et puis il y a l'aventure intérieur. Il y a ce moment où on bascule dans l'autre monde : le monde rationnel des adultes. On perd ses rêves, ses croyances, son enfance. Elle devient femme, nous devenons des hommes, la magie disparaît et c'est ainsi. Peut-on encore croire à 12 ans que des gobelins habitent sous la fontaine de la place d'Italie ? Qu'il suffit d'un peu de poudre magique pour que les statues de Notre-Dame puissent s'animer pour défendre une jeune fille en péril ? 

Jeanne y croit et nous aussi du coup parce qu'en lisant ces lignes, des saveurs d'enfance remontent à la surface. On aime ce livre, pas seulement pour l'aventure qui plaira aux fans de magie. Il donne l'espace de quelques heures l'occasion de s'évader aussi vers ces contrées magiques. Et vous savez quoi ? Après avoir lu ce livre, on a envie d'y croire.

"Un ogre en cavale" de Paul Beorn
"Un ogre en cavale" de Paul Beorn Crédit : Castelmore / Nöémie Chevalier

Un ogre en cavale, de Paul Beorn, Castelmore, 10, 90 euros. À partir de 12 ans, Sortie le 16 mars 2016.

Un mot sur l'auteur : Paul Beorn est l’auteur de trois romans de Fantasy, dont Les Derniers Parfaits, en 2012, finaliste du Grand Prix de l’Imaginaire 2013. Il va publier Le Jour où, en octobre 2014, chez Castelmore, un roman pour adolescents, et un roman pour lecteurs âgés de dix ans et plus chez Imaginemos.

Un mot sur l'illustratrice : Noëmie Chevalier est une jeune illustratrice de talent, lauréate en 2014 du prix Imaginale pour la couverture d'Arcadia de Fabrice Colin (éditions Bragelonne). Noëmie Chevalier travaille aussi dans la BD, allez voir son site il regorge de beaux dessins. Et j'aime ses illustrations et ses personnages, il y a du Loisel dans la rondeur des visages, dans ces regards. Il y a du mouvement dans chaque dessin qui illustre Un ogre en cavale, il y a de la vie et j'espère que son mi-temps comme elle dit deviendra un plein temps. c'est une artiste qui mérite d'inonder nos rêves avec ses pinceaux et ses couleurs.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Laissez-vous conter Contes pour enfants Livres
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants