1 min de lecture Humour

Tanguy Pastureau : François Hollande, c'est Pandi-Panda à l'Elysée

REPLAY - On avait eu peur en l'entendant annoncer des vols de reconnaissance au-dessus de la Syrie que le président Hollande devienne un chef de guerre irascible. Mais cette semaine, il a mangé des galettes à la biscuiterie Saint-Michel, a parlé à des pandas et reçu des enfants à l'Elysée. Retour des bisous et des câlins.

Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau Tanguy Pastureau
>
Tanguy Pastureau : François Hollande, c'est Pandi-Panda à l'Elysée Crédit Image : RTL | Crédit Média : Tanguy Pastureau | Date :
La page de l'émission
Tanguy Pastureau
Tanguy Pastureau Journaliste RTL

François Hollande mène une vie absurde, puisque sa communication est toujours gérée depuis l’Angleterre par les Monty Python.La semaine dernière, en conférence de presse, il annonçait son intention d’exploser Daech, on avait l’impression que l’âme du général McArthur avait intégré le corps de Casimir. Seulement, le Hollande qu’on aime, c’est le président des bisous, ce chamallow sur pattes, si gentil qu’on s’attend toujours à le voir débouler à cheval sur l’âne Trotro entouré d’enfants, comme Michael Jackson en son temps mais sans les mains.
 
Vendredi, il s’est rendu dans le Loir-et-Cher, à la rencontre, a-t-il dit, "de la France qui va bien", elle est donc là-bas. Hollande y a visité l’usine Saint Michel, où on fait les galettes, sortie risquée pour lui car il est gourmand, c’est comme si on lâchait les Gipsy Kings dans une expo-vente de caravanes. Avant de partir il a félicité les patrons pour "la croissance citoyenne" de leur entreprise, parce que maintenant faire des galettes est un acte citoyen, donc celui qui fait une grosse brioche est propulsé préfet de la Meuse après remise de la légion d’honneur.
 
Là-dessus, Hollande a filé au zoo de Beauval, celui des pandas chinois, les seuls êtres de ce pays à glander 24/24h et à ne pas fabriquer d’Ipad. Il a assisté à un lâcher d’oiseaux, avec des vautours et des condors, qui ont fui le Pérou pour échapper aux indiens qui jouent de la flute de pan.
 
Bien sûr, il est allé voir les pandas Yuan Zi et Huan Huan, avec qui il partage le même air débonnaire, on dirait qu’ils sont issus de la même portée. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Humour Tanguy Pastureau
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants