2 min de lecture Art

Street-art : le business florissant des peintres de rue

Le street-art, longtemps subversif et décrié, est de plus en plus plébiscité. Il s'invite désormais dans les musées, les galeries et même les salles de ventes aux enchères.

>
Le business florissant du street art Crédit Image : M6 | Crédit Média : Guillaume Brunero, Martin Gabriels, Pauline Ben Sassi (M6) | Date :
Martin Planques
Martin Planques et La rédaction de M6

Impassible, il veille sur la ville, le guerrier Bantou, œuvre du street artiste Kouka surplombe les rues de Vitry-sur-Seine. Une banlieue qui aurait pu virer sinistre sans ces explosions de couleurs : fresque, graffiti, tag nés d'artistes qui ont fait des murs, leurs toiles.

Cet art qui reste souvent à la limite de la légalité. Certains adorent. D'autres moins. Le regard sur les peintres de rue a pourtant bien évolué, l'art urbain s'est même anoblit. Basquiat s'expose, Banksy explose. En octobre, sa fille au ballon s'est arrachée 1,2 million d'euros, avant de s'autodétruire. Un coup de maître, doublé d'un coup de com. De plus en plus d'artistes parviennent à vivre de leur bombe. Pour des travaux de décos, des chambres d'enfants, des devantures des façades. Mais comment ces peintres de rue émergent-ils ?

Nous avons demandé à Mehdi Ben Cheik, un dénicheur de talents reconnu : il a l'œil pour repérer les pépites et les semer. Notamment dans le 13e arrondissement où il a convaincu le quartier d'accueillir d’immenses fresques. "L'idée c'était d'offrir à Paris une nouvelle sorte de musée".

À lire aussi
Nature morte avec des fruits et des châtaignes a été identifié comme un Van Gogh États-Unis
Un tableau de Van Gogh identifié dans un musée de San Francisco

On a des œuvres qui valent plusieurs centaines de milliers d'euros"

Mehdi Ben Cheik
Partager la citation

La plupart du temps c'est sur les réseaux sociaux que Mehdi a repéré ces artistes : "On est toute la journée sur Instagram, en train de scanner tout ce qui se passe un peu partout dans le monde et on les suit pendant des années, on les observe et on voit comment ils évoluent".

Quand Mehdi Ben Cheik estime que le potentiel est bien-là, en plus d'offrir à ses protégés des projets grandioses, il les invite dans sa galerie et les met en lien avec des acheteurs. Grâce à internet et aux réseaux sociaux, les acheteurs viennent de partout dans le monde. "On a des œuvres qui valent plusieurs centaines de milliers d'euros. Ça vaut cher", confie-t-il.

Mais pas besoin d'être richissime pour s'offrir un original. On peut les faire sur mesure via un site spécialisé. Celui d’Eliott et Warren Buisson, deux frères eux-mêmes collectionneurs. Ils se sont lancés dans le street-art sur mesure il y a deux ans. Ils transmettent la commande d’un client à l'artiste choisi et celui-ci réalise une œuvre tout spécialement qu’il signera. Le panier moyen des clients d'Eliott et Warren s'élève à 1.400 euros, 40 % de la somme revient au frères le reste est versé aux artistes.

Street art M6
Street art M6 Crédit : Crédit : Guillaume Brunero, Martin Gabriels, Pauline Ben Sassi M6

Crédit : Guillaume Brunero, Martin Gabriels, Pauline Ben Sass

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Art Street art M6
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796340165
Street-art : le business florissant des peintres de rue
Street-art : le business florissant des peintres de rue
Le street-art, longtemps subversif et décrié, est de plus en plus plébiscité. Il s'invite désormais dans les musées, les galeries et même les salles de ventes aux enchères.
https://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/street-art-le-business-florissant-des-peintres-de-rue-7796340165
2019-01-25 15:16:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/yaQun9vLMgsTYcKRkLtIWg/330v220-2/online/image/2019/0125/7796340274_le-business-florissant-du-street-art.jpg