1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Sting livre un concert hommage intense et très émouvant au Bataclan
2 min de lecture

Sting livre un concert hommage intense et très émouvant au Bataclan

NOUS Y ÉTIONS - Le chanteur britannique a donné un concert hommage au Bataclan ce samedi 12 novembre, un an après les attentats qui ont frappé Paris.

Sting lors de son concert hommage au Bataclan
Sting lors de son concert hommage au Bataclan
Crédit : Boby Allin
Sting livre un concert hommage intense et émouvant au Bataclan
02:26
Steven Bellery
Steven Bellery

Seule la devanture du Bataclan a changé. À l'intérieur, le plancher brille. On boit des bières. Puis, la lumière s'éteint. Tee-shirt gris, jean noir. Sting apparaît avec une guitare. Il prend la parole : "Nous avons deux tâches, d’abord se souvenir et honorer ceux qui ont perdu la vie dans l’attaque, il y a un an ; ensuite, célébrer la vie, la musique que représente cette salle de spectacle".

Avant de commencer, le chanteur britannique demande au public d’observer une minute de silence en mémoire des 90 victimes qui sont mortes le 13 novembre 2015, puis il ajoute : "Nous ne les oublierons pas". Soudain, les premières notes de Fragile retentissent. La musique revit enfin au Bataclan. "Tant que la pluie tombera, elle nous rappellera à quel point nous sommes fragiles", chante l'artiste. Certains ne peuvent contenir leurs larmes. Des psychologues sont là pour ceux qui en ont besoin. Des gens s'enlacent.

Un moment de communion

Sobre, élégant, Sting parle peu. Il interprète sept titres de son nouvel album paru le vendredi 11 novembre. Le musicien ne fait pas l’impasse sur son morceau Inshallah, une chanson sur la crise des migrants qu’il prend le soin d’introduire : "Inshallah est un très beau mot, c’est une marque d’humilité, de courage, d’espoir".

La rédaction vous recommande

"Ça va ?" demande souvent le chanteur... L'ambiance se détend doucement. On commence à sauter, à lever les bras en l'air... Tout à coup, une femme hurle : "Prenez vos mains". Une chaîne humaine se forme. Un moment de communion pendant le tube de Police, So Lonely. 1h25 de concert. Intense. Émouvant. Tout en étant rock. À la fin, Sting dédie le titre The Empty Chair aux 90 morts. Le public sort. Doucement. Comme pour savourer cette renaissance.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/