1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Stéphane Bern reçoit Philippe Jaroussky dans A La Bonne Heure !
2 min de lecture

Stéphane Bern reçoit Philippe Jaroussky dans A La Bonne Heure !

REPLAY - En ce jeudi 04 décembre, Stéphane Bern reçoit Philippe Jaroussky pour la sortie de son nouvel album intitulé "Pietà" (Erato).

Bern Jaroussky
Bern Jaroussky
La chronique de Didier Porte du 04/12/2014
La rubrique télé d'Eric Dussart du 04/12/2014
L'intégrale : Philippe Jarrousky
00:54:35
Les rumeurs du net : Philippe Jarrousky
00:04:45
L'invité : Philippe Jarrousky
00:14:06
Le quizz de Patrice Carmouze : femmes de composition
00:05:23
La semaine de Didier Porte
00:04:33
La chronique télé d'Eric Dussart
00:06:59
Le coup de coeur et coup de gueule de Philippe Jarrousky
00:02:07
Germain Sastre

Le contre-ténor Philippe Jaroussky revient avec un nouvel album en hommage à la musique sacrée de Vivaldi. Intitulé Pietà, c'est aussi le premier opus en grande formation de son propre ensemble, Artaserse.

Philippe Jaroussky
Philippe Jaroussky
Crédit :

"Pietà" : un émouvant hommage à Vivaldi

Un an après son récital dédié au castrat Farinelli et aux airs de Porpora, suivi de la bouleversante version du Stabat Mater de Pergolèse, Philippe Jaroussky revient à Vivaldi avec ce nouvel album Pietà, un recueil des plus beaux airs sacrés du prêtre roux. Il y interprète entre autre le Stabat mater, véritable chef-d'oeuvre du compositeur italien, le Longe Mala ou encore le Salve Regina RV618, accompagné de Aux côtés des dix-huit musiciens de l'Ensemble Artaserse.

Vivaldi Pieta - Philippe Jaroussky
Vivaldi Pieta - Philippe Jaroussky
Crédit :

Philippe Jaroussky et l'ensemble Artaserse seront en concert le 19 décembre au Théâtre des Champs-Elysées.

Découvrez la vidéo de "Pietà" :

Stéphane Bern reçoit également le Comte de Bouderbala

Il y avait en France, au Moyen Âge, "le roi des fous", personnage populaire que les petites gens élisaient une fois par an, et qui avait le droit de se moquer, un jour seulement, des grands de ce monde. Nous avons aujourd'hui, "Le Comte de Bouderbala", c'est-à-dire, selon l'étymologie arabe du mot "Bouderbala", le Comte en guenilles, en haillon, ou encore : "le Comte des désargentés".
 
Ce nouveau Comte des temps modernes se moque de tout et de tout le monde, y compris de lui-même ! Entre sketches et stand up, il livre sur un rythme effréné sa lecture du monde. Un vision volontairement décalée, provocatrice mais toujours pleine de tendresse.

Le Comte de Bouderbala
Le Comte de Bouderbala
Crédit :
À lire aussi