1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Riad Sattouf observe la société à travers le regard de la jeunesse dans "Les Cahiers d'Esther"
3 min de lecture

Riad Sattouf observe la société à travers le regard de la jeunesse dans "Les Cahiers d'Esther"

REPLAY - Chaque semaine dans le magazine L'Obs, Riad Sattouf dessine la vie d'Esther, une petite fille de 10 ans. Il propose une compilation de ces pages, dans un album intitulé "Les Cahiers d'Esther".

Un détail de la couverture des "Cahier d'Esther"
Un détail de la couverture des "Cahier d'Esther"
Crédit : Allary Editions
Riad Sattouf observe la société à travers le regard de la jeunesse dans "Les cahiers d'Esther"
00:03:32
Monique Younès & Martin Cadoret

Le nouvel album de Riad Sattouf a pour titre Les Cahiers d'Esther. Il s'agit d'une compilation des pages qu'il dessine toutes les semaines dans L'Obs et qui racontent la vie d'Esther, une petite fille de 10 ans. Il existe bien une petite fille volubile de 10 ans dont Riad Sattouf a eu envie de raconter les aventures. "J'ai un couple d'amis qui est venu manger chez moi avec leur fille qui avait 10 ans. Elle s'est mise à me parler de son quotidien. Ses goûts musicaux, les jouets qu'elle aime bien, qu'est ce qui faisait qu'un garçon était beau ou moche. Ça m'intéresse beaucoup de comparer ma jeunesse avec la jeunesse de cette petite fille qui vit en France de nos jours", explique le dessinateur.

Pour un auteur c'est passionnant à observer. D'autant plus que la petite Esther n'est pas une fille à problèmes. Elle est plutôt une fille sans histoire, hyper protégée. Elle vit avec ses parents. D’un côté sa mère, qu'elle trouve sympa, son père qu'elle aime d'amour.  Et de l’autre son frère aîné qui est un abruti. C'est elle qui le dit.

"On a tué le Charlie"

Esther est dans une école privée. Ses parents lui interdisent de regarder la télé et lui refusent d'avoir un téléphone portable. Du coup, Esther lit beaucoup, se livre à des tas d'activités enrichissantes. À l'école, elle découvre l'actualité, avec ces grands événements qu’inventent les grandes personnes, comme ce moment paroxystique que fut l'attentat contre Charlie Hebdo.

"Elle ne savait pas du tout qui était Charlie Hebdo, ce que c'était. Elle disait : j'ai entendu dire qu'on a tué le Charlie. Mais elle ne savait pas ce que c'était. Et il y a un type en habits de Président - c'est comme ça qu'elle appelle les costumes - qui vient, qui leur intime l'ordre de se taire. C'est la minute de silence dont on a beaucoup parlé. L'homme l'a fait sans expliquer aux élèves ce qu'il s'était passé parce qu'il ne voulait pas les choquer. Elle me racontait tout ça avec ses mots, en me faisant croire qu'elle avait compris alors qu'en fait elle n'avait rien compris", s'amuse Riad Sattouf.

La société au prisme de la jeunesse

À écouter aussi

Ce n’est pas la première fois que l'artiste montre la société à travers le regard des jeunes. C’est même un spécialiste ! Il y a eu le Manuel du puceau, Ma circoncision, mais aussi Le retour au collège et La vie secrète des jeunes, chronique qu'il a tenue pendant 8 ans dans Charlie Hebdo. Sans parler de son best-seller mondial : L’Arabe du futur, qui raconte sa propre enfance.

Pour Riad Sattouf, le comportement des jeunes, leurs réflexions, c’est ce qui raconte la société de la façon la plus pertinente. Il prend un vrai plaisir à montrer l’état de leur moralité et comment se construit leur identité sexuelle. Esther, comme beaucoup de petites filles, se voit en princesse. "Quand elle était petite, elle adorait les Disney. Leur éducation est faite par ces films-là. C'est marrant comment les conventions s'installent... et comment la rébellion face à ces conventions s'installe aussi. J'aimerais bien suivre cette petite fille jusqu'à 18 ans et observer la construction de sa personnalité", observe Riad Sattouf.
On verra si à 18 ans, le rêve d'Esther sera toujours d'avoir 4 enfants. Une des meilleurs planches, c'est quand la petite Esther découvre chez sa grand-mère les disques de Daniel Balavoine. Le chanteur du siècle précédent, mort avant d'avoir réalisé ses rêves !  Elle ne voudrait pas mourir avant d'avoir réalisé ses rêves. Elle voudrait faire au moins un album de musique et un concert dans un stade. Les Cahiers d'Esther de Riad Sattouf est édité par Allary et est en librairie ce jeudi au prix de 16,90 euros.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/