2 min de lecture Littérature

Pourquoi certains noms de famille sont-ils mis au pluriel ?

Les Tudors, les Curiaces, les Tarquins… Dans certains cas, les noms de famille se mettent au pluriel, pour quelle raison ?

Un bonbon sur la langue - Un bonbon sur la langue Muriel Gilbert iTunes RSS
>
Pourquoi certains noms de famille sont-ils mis au pluriel ? Crédit Image : YouTube | Crédit Média : Muriel Gilbert | Durée : | Date : La page de l'émission
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert

Une famille, c’est parfois plusieurs dizaines de personnes. Pourtant, en français, il y a une règle : on ne les met pas au pluriel. Si j’invite les Poirette, je peux bien inviter tous les Poirette de France et de Navarre, j’invite les Poirette sans "s". Idem pour les Gilbert et tous les autres Français ordinaires. Mais attention si vous invitez des Bourbons ou des Tudors.

Dans certaines familles, c'est compliqué. Il y a quelques jours, au Monde, un journaliste est venu me demander pourquoi il y avait un "s" au nom de cette série à succès, Les Tudors, alors qu’on n’en mettait pas à cette autre série, plus ancienne mais géniale, dont le titre est aussi le nom d’une famille : Les Soprano.

D’abord, en V.O., le nom de cette série est bien The Sopranos, avec un "s" final, car en anglais, la règle est différente : tous les noms de famille prennent un "s" au pluriel. En traduisant le titre en français, bien entendu, on a enlevé le "s". Les Tudors, en revanche, font partie des exceptions.

Les illustres dynasties adoptent le pluriel

C'est la langue française : "Prennent la marque du pluriel les noms de certaines familles illustres", explique le Dictionnaire Larousse des difficultés de la langue française. Ce sont avant tout des dynasties romaines que l’on met au pluriel, comme les Curiaces, les Tarquins, les Flaviens parce que c’est ce qui se faisait en latin, et puis les noms de certaines familles princières et dynasties : en France les Condés, les Capets, les Bourbons, et en Angleterre les Stuarts et les Tudors. Tous les autres, sont au singulier, quel que soit leur nombre.

À lire aussi
Maxime Chattam et Stéphane Bern Stéphane Bern
Maxime Chattam : le roi de l'horreur de retour avec "Un(e)secte"

Et c'est comme tous les noms propres. Sauf certains qui peuvent se mettre au pluriel. Par exemple, quand on parle des deux Corées, celle du Nord et celle du Sud ou, à l’époque du Mur, des deux Allemagnes, de l’Est et de l’Ouest. Parce qu’il s’agit alors vraiment de deux pays qui portent le même nom. En revanche, quand on dit que, sur tel ou tel sujet, le mariage pour tous ou la procréation médicalement assistée, "deux France s’affrontent", alors on ne mettra pas de "s" à France, car c’est une image, celle d’un pays coupé en deux, mais qui reste bien un seul et même pays. Un pays… singulier, en somme.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Littérature Mots
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants