3 min de lecture Millénium

"Millénium 4" : "Ma femme me disait, 'ce livre te rend fou'", raconte David Lagercrantz

REPLAY / INVITÉ RTL - Le quatrième tome de "Millénium" sort jeudi en France aux éditions Actes Sud et dans 24 autres pays dans le monde.

Thomas Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
"Millénium 4" : "Ma femme me disait, 'ce livre te rend fou'", raconte David Lagercrantz Crédit Image : JONATHAN NACKSTRAND / AFP | Crédit Média : Bernard Lehut | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Lehut
Bernard Lehut et Valentin Chatelier

Les fans de "Millénium" peuvent être heureux, le tome 4 sort jeudi 27 août en France, ainsi que dans 24 autres pays. La plume est pourtant différente. Dix ans après la mort de Stieg Larsson, l'auteur des trois premiers tomes, "Millénium" revient avec David Lagercrantz. "C'est tout proche, je suis nerveux", a expliqué sur RTL celui qui a également écrit la biographie de Zlatan Ibrahimovic.

Ce dernier était "terrifié" quand il a commencé à écrire. "Mais je crois que c'est une bonne chose, parce que vous êtes plus concentré, vous donnez le meilleur de vous même", a résumé David Lagercrantz. S'il dit s'être levé à 4h du matin tous les jours pour écrire, il pense avoir "une bonne histoire".

Une phase d'écriture difficile

David Lagercrantz succède au très célèbre Stieg Larsson, un "maître des intrigues complexes". "Ce n'est pas seulement le face à face d'un criminel et d'un détective alcoolique - c'était le plus délicat à faire - mais il fallait aussi trouver la clé des personnages", a dit l'auteur du quatrième tome.

Ma femme me disait : 'ce livre te rend fou, je n'ai plus de contact avec toi

David Lagercrantz
Partager la citation

Et l'écriture de ce livre semble lui avoir prit beaucoup de temps, impactant même sa vie familiale. "Ma femme me disait : 'ce livre te rend fou, je n'ai plus de contact avec toi, tu y penses jour et nuit, tu en rêves'", a raconté David Lagercrantz.

À lire aussi
La nouvelle affiche de "Star Wars 7" a été dévoilée Laissez-vous tenter
Adele et "Star Wars 7" sont dans "Les Express de Laissez-vous tenter"

Sa mission ? "C'était de comprendre et de recréer l'univers de Larsson, mais je devais aussi l'enrichir", a-t-il témoigné. Même s'il a voulu rester fidèle à l'original, il a souhaité apporté sa touche personnelle. "Mettre de moi-même dans le livre était important, c'est comme ça que je suis bon", a fait remarquer l'auteur du quatrième tome de "Millénium". Il a même du "donner des réponses aux questions que Stieg Larsson avait laissées en suspens".

L'écriture de ce quatrième tome n'a pas plu à tout le monde. L'ancienne compagne de Stieg Larsson, Eva Gabrielsson, dénonce un "business" "Millénium". "On dit que les héros doivent continuer à vivre. Mais c'est des conneries, parce qu'en fait, c'est une histoire d'argent. On a une maison d'édition qui a besoin d'argent et un écrivain qui n'a rien d'autre à écrire que de copier les autres", a-t-elle déclaré à l'AFP. Elle avait été écartée de la succession parce qu'elle n'était pas la femme de l'auteur.

Un polar dans le plus grand secret avant sa sortie

Avant la sortie du livre, le secret a été gardé très précieusement. "Nous sommes dans une parano totale. J'ai utilisé un ordinateur sans aucune connexion internet. Nous avons utilisé des noms de code, nous n'avons rien transmis par e-mail, et quand nous avons envoyé le manuscrit aux traducteurs, nous l'avons fait par coursiers personnels", a résumé son auteur. 

L'élan de curiosité dans le monde entier nous a surpris

David Lagercrantz
Partager la citation

Même les traducteurs devaient travailler sur des ordinateurs non connectés. "Tout était entouré du plus grand secret, c'était nécessaire car l'élan de curiosité dans le monde entier nous a surpris. On n'a jamais vu ça, une hystérie générale", a expliqué David Lagercrantz.

L'auteur a fait remarquer qu'un "bon polar doit être bien plus qu'un simple objet de divertissement". "Il faut que ce soit un page-turner, bien sûr, mais sa lecture doit aussi nous enrichir", a-t-il estimé. Quant à la question de savoir si David Lagercrantz va offrir son livre à Zlatan Ibrahimovic, il n'a pas encore la réponse. "Ce n'est pas un grand lecteur. Il est très intelligent mais il ne lit pas beaucoup", a-t-il dit. L'homme qui part pour un tour du monde de 6 semaines marqué par de très nombreuses interviews s'en amuse, mais "angoisse" également. "Souhaitez-moi bonne chance", a-t-il conclu.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Millénium Littérature Livres
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants