1 min de lecture Littérature

Maylis de Kerangal : "Il y a un lien très fort qui me lie au Havre, la ville où j'ai grandi"

La lauréate du Grand Prix RTL-Lire 2014 raconte la bouleversante épopée d'une transplantation cardiaque. Maylis de Kerangal, "Réparer les vivants" (Verticales). - Chemins d'écrivains, du 20 juillet 2014.

LEHUT_245x300 Chemins d'écrivains Bernard Lehut iTunes RSS
>
Maylis de Kerangal : "Il y a un lien très fort qui me lie au Havre, la ville où j'ai grandi" Crédit Image : Damien Rigondeaud | Crédit Média : Bernard Lehut | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Lehut
Bernard Lehut Journaliste RTL

Pour son "Chemin d'écrivains", Maylis de Kerangal nous emmène au Havre, où elle a vécu jusqu'à ses 18 ans. Depuis la chapelle Notre-Dame des Flots, sur les hauteurs de Sainte-Adresse, on peut contempler la ville détruite durant la Première Guerre Mondiale. Elle a été rebâtie entre 1945 et 1964 par les ateliers d'Auguste Perret.

De la chapelle Notre-Dame des Flots, on aperçoit parfaitement la rade et tous les bateaux qui attendent d'entrer ou de sortir du quai. C'est ce mouvement des navires qui rythmait mon enfance.

Maylis de Kerangal
Partager la citation

Le Havre est une ville qui a du "tempérament". Il est normal que Maylis de Kerangal l'ait mentionnée dans tous ses romans depuis qu'elle a commencé l'écriture. D'ailleurs, l'histoire de Réparer les vivants se déroule dans cette ville qui est chère à son cœur.

RTL vous recommande
Lire la suite
Littérature Maylis de Kerangal Culture
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants