1 min de lecture Gilbert Sinoué

"Les Livres ont la parole" : "La nuit de Maritzburg" de Gilbert Sinoué

Bernard Lehut évoque chaque dimanche midi des ouvrages qui marquent l'actualité littéraire. Cette semaine : "La nuit de Maritzburg" de Gilbert Sinoué.

>
"Les Livres ont la parole" : "La nuit de Maritzburg" de Gilbert Sinoué Crédit Image : Éditions Flammarion | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Bernard Lehut
Bernard Lehut Journaliste RTL

Dans La nuit de Maritzburg, paru le 19 mars, Gilbert Sinoué raconte comment Mohandas Karamchand Gandhi a découvert l'apartheid, l'humiliation et s'est lancé dans le combat de sa vie.

En 1983, alors jeune avocat, il part en Afrique du Sud pour défendre les intérêts d'une entreprise indienne. Il y voit une terre de violence et de discriminations. C'est aussi durant cette période qu'il rencontre un Allemand, Hermann Kallenbach, avec qui il va partager une amitié fusionnelle et hors du commun par son intensité et les conséquences psychologiques.

Couverture de "La Nuit de Maritzburg".
Couverture de "La Nuit de Maritzburg". Crédit : Éditions Flammarion

Numéro ISBN :  978-2081268791Éditeur : Flammarion
Auteur à succès, Gilbert Sinoué a déjà publié Le Livre de saphir, récompensé du Prix des libraires 1996 et L'Enfant de Bruges, paru aux éditions Flammarion.

Le coup de cœur du libraire : 

Le coup de cœur du libraire Charlène Busalli de la librairie du Tramway à Lyon : Un ciel rouge, le matin de Paul Lynch (Albin Michel).

Couverture de "Un ciel rouge, le matin" de Paul Lynch.
Couverture de "Un ciel rouge, le matin" de Paul Lynch. Crédit : Albin Michel

Numéro ISBN : 978-2226256072; Éditeur : Albin Michel

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilbert Sinoué Culture-loisirs Littérature
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants