2 min de lecture Les livres ont la parole

Andreï Makine : "L'Archipel d'une autre vie", passionnante chasse à l'homme

Le nouveau roman d'Andreï Makine raconte la course-poursuite entre cinq soldats et un prisonnier évadé dans l'URSS de Staline.

livres-245x300 Les livres ont la parole Bernard Lehut iTunes RSS
>
"Les Livres ont la parole" du 18 septembre Crédit Image : Éditions du Seuil / Sipa | Crédit Média : Bernard Lehut | Durée : | Date : La page de l'émission
Bernard Lehut
Bernard Lehut Journaliste RTL

Andreï Makine revient en librairies avec L'Archipel d'une autre vie. L'auteur d'origine russe, prix Goncourt pour Le Testament français et devenu académicien au printemps dernier raconte une passionnante chasse à l'homme sous Staline aux confins de la Sibérie dans l'immensité de la taïga. Cinq soldats dont le narrateur, Gartsev, pistent un mystérieux fugitif. Une longue traque qui va changer leurs vies et qui s'inspire d'une histoire vraie, comme le confie Andreï Makine : "Il y avait des évasions qui se produisaient souvent, se souvient l'écrivain. L'une des images qui m'ont frappé le plus quand j'étais enfant, c'était celle d'un prisonnier, pratiquement momifié sous un arbre. Il s'était évadé, il avait grimpé sur un arbre pour échapper aux loups et il a été gelé par les froids qui atteignaient parfois moins 60. C'est une image terrible que j'ai vue en Sibérie."

Andreï Makine a voulu raconter une fugue un peu particulière, comme il l'explique : "C'est un évadé astucieux parce qu'il vit en symbiose avec la nature, il est né dedans. Chaque arbre est son ami, chaque aiguille de pain est son alliée. Il joue tous les tours à ces 5 soldats qui sont d'abord effrayés, puis amusés par ses astuces." L'auteur évoque aussi la dimension philosophique de cette histoire : on peut s'intéresser juste à l'intrigue, mais on peut aussi y voir une trame existentielle. Gartsev, le citadin, est projeté dans un élément qui lui est complètement étranger. Et il se rend compte que c'est une remise en question de tout ce qu'il a vécu auparavant. Avant, c'était une forme de mort, un sommeil mortel qu'il a toujours vécu. Il faut être dans ces contrées désolées et solitaires pour comprendre la valeur de la vie d'autrui."

L'Archipel d'une autre vie, d'Andreï Makine, publié par le Seuil. 

Le coup de cœur du libraire :
Lydie Zannini, de la Librairie du Théâtre à Bourg-en-Bresse, nous parle de Les Pêcheurs d'Etoiles de Jean-Paul Delfino, ou l'étonnante épopée nocturne de deux monstre sacrés,, l'écrivain Blaise Cendrars et le musicien Erik Satie dans le Paris des années 20. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les livres ont la parole Littérature Livres
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants