1 min de lecture Cheveux

Les enseignes des coiffeurs, tirées par les cheveux ?

Morgane Tual est l'auteure d'un petit livre décoiffant sur les plus beaux calembours des boutiques des coiffeurs.

GILBERT_245x300 Un bonbon sur la langue Muriel Gilbert iTunes RSS
>
Un bonbon sur la langue du 09 juin 2018 Crédit Image : Julien Knaub / SIPA / RTL | Crédit Média : Muriel Gilbert | Durée : | Date : La page de l'émission
Muriel Gilbert
Muriel Gilbert

Faut-il être édité pour être un poète ? Que nenni ! La langue appartient à tous ceux qui la parlent, et sa poésie aussi. Avez-vous déjà entendu le théâtre des commerçants des marchés ? La gouaille des démonstrateurs devant les grands magasins ? Ça aussi, c’est la langue française, dans toute sa vie et toute sa vigueur. Il y a des commerces qui apportent la poésie et le calembour au cœur de nos rues. Qui, selon vous, choisirait pour enseigne « Apollinaire », « Baudelaire » ou « Epithète » ? Les coiffeurs !

Apollin’hair (avec une finale en HAIR, comme « cheveux » à l’anglaise) est à La Mezière, en Ille-et-Vilaine, et Beau de l’hair (avec l’adjectif beau et toujours HAIR) a pignon sur rue à Nantes, tandis qu’Epi-tête, comme un épi sur une tête exerce à Dieppe. Les coiffeurs, ces grands thérapeutes du moral en berne et du cheveu terne sont les plus prolifiques en matière d’enseignes tirées par les cheveux, ce qui tout compte fait est bien naturel.

Tiré par les cheveux, c’est d’ailleurs le titre d’un petit livre délicieux des éditions Hoëbeke. Son auteure, Morgane Tual, est à l’origine du blog LOLcoiffeurs, créé sur un coup de tête et alimenté par les internautes de 1000 photos de magasins plus créatifs les uns que les autres. D’ailleurs « Créa-tif » en deux mots, « Inven-tif » et « Imagina-tif » font partie des calembours plébiscités par nos joyeux merlans. Le livre rassemble les plus savoureux.

À lire aussi
Laetitia Colombani le 6 juillet 2017 littérature
VIDÉO - Laetitia Colombani : "C'est difficile d'être une femme aujourd'hui"

Il y a un élégant « Comment’hair », à Paris. Ou, également dans la capitale, un « Récup’hair » sans doute spécialisé dans le sauvetage des coupes ratées, et un « Rock’hair » pour les fans de la banane. Le très risqué « Faudra tif hair », la Coupe d’enf’hair de Lambersart, dans le Nord, ou encore les effrayants Revolv’hair et Lucif’Hair. Et que penser du surprenant « Adult’hair » grenoblois. Et ce spécialiste de la coupe express pour hommes, qui exerce aux Lilas, dans le neuf-trois : Spiderman ! Speed hair man. Génial non ?

Lire la suite
Cheveux Mots Littérature
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793688327
Les enseignes des coiffeurs, tirées par les cheveux ?
Les enseignes des coiffeurs, tirées par les cheveux ?
Morgane Tual est l'auteure d'un petit livre décoiffant sur les plus beaux calembours des boutiques des coiffeurs.
https://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/les-enseignes-des-coiffeurs-tirees-par-les-cheveux-7793688327
2018-06-09 10:39:14
https://cdn-media.rtl.fr/cache/3ax2z0dBFqFxkMH0b_QIvQ/330v220-2/online/image/2017/0904/7789953476_muriel-gilbert.jpg