1 min de lecture Goncourt

"Le Goncourt vous met en plein soleil", dit le lauréat de 2001 Jean-Christophe Rufin

REPLAY - REPLAY / INVITÉ RTL - L'écrivain Jean-Marc Rufin, lauréat du Goncourt 2001 pour "Rouge Brésil", explique les conséquences de recevoir un tel prix.

3 minutes pour comprendre - 3 minutes pour comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
"Le Goncourt vous met en plein soleil", dit le lauréat de 2001 Jean-Christophe Rufin Crédit Image : PATRICK KOVARIK / AFP | Crédit Média : La rédaction de RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Calvi-245x300
Yves Calvi et Mathilde Cesbron

Le prix Goncourt sera remis ce mardi 3 novembre à l'un des quatre finalistes. Nathalie Azoulai (Titus n'aimait pas Bérénice), Mathias Enard (Boussole), Hédi Kaddour (Les prépondérants) et Tobie Nathan (Ce pays qui te ressemble) se disputent cette récompense donnée traditionnellement au restaurant parisien Drouant. Le prix Goncourt, si prestigieux, change-t-il une vie ? "Cela peut, en tout cas, en ce qui me concerne, cela m'a permis de voyager avec un vrai billet alors que jusque-là j'étais un peu un passager clandestin de la littérature", a confié à RTL Jean-Christophe Rufin, lauréat du prix Goncourt en 2001 pour le livre Rouge Brésil.

La récompense à permis à l'écrivain de s'assumer. "J'avais un autre métier. J'avais envoyé mes livres par la poste. C'était une activité un peu secrète et nocturne. Le Goncourt vous met en plein soleil. J'avais ça en moi mais le Goncourt m'a permis socialement de l'assumer."

Le Goncourt est une chance immense quoi vous est donnée, à vous de l'utiliser ou pas

Jean-Christophe Rufin
Partager la citation

Les gagnants du prix reçoivent un chèque de dix euros mais les retombées peuvent être conséquentes en termes de ventes et de droits d'auteur. Ce que confirme Jean-Christophe Rufin. "J'ai reçu un chèque de 50 francs, j'ai été le dernier à recevoir un chèque en francs", se souvient-il. Selon lui, la retombée dépend de l'adéquation entre le livre et le prix. "Il y a des livres qui collent bien au prix Goncourt. Cela a été mon cas, j'ai eu de la chance. J'ai acheté cette maison où je suis à la montagne. Mais ce n'est pas la loterie nationale. On a le Goncourt parce qu'on a écrit un livre et qu'on en écrira d'autres après."

Le prix permet à tout auteur qui le souhaite de poursuivre sa carrière. "Le Goncourt est une chance immense quoi vous est donnée, à vous de l'utiliser ou pas", conclut Jean-Christophe Rufin.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Goncourt Littérature Livres
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants