2 min de lecture Musée

Le chef étoilé Alain Passard, "réveille le Palais" à Lille

Direction le Palais des Beaux-Arts de Lille, où le grand chef triplement étoilé, Alain Passard, "réveille le palais" le temps d'une exposition gourmande, ludique et surprenante.

Laissez-vous tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture iTunes RSS
>
Le chef étoilé Alain Passard, "réveille le Palais" à Lille Crédit Image : VALERY HACHE / AFP | Crédit Média : Monique Younès | Durée : | Date : La page de l'émission
Monique Younès
Monique Younès Journaliste RTL

Après Zep ou le groupe Air, c'est au tour d’Alain Passard, chef triplement étoilé du restaurant L'Arpège à Paris, et artiste à ses heures, d’investir le Palais des Beaux-Arts de Lille avec une exposition gourmande, ludique et surprenante. Elle a pour titre Alain Passard réveille le Palais. Pour attirer de nouveaux publics, tous les musées essayent de se réinventer et le directeur du Palais des Beaux-Arts de Lille, Bruno Girveau, a eu, il y a 4 ans, l'idée d'un concept original qu'il a baptisé "l'open Museum" pour réveiller les 22.000 m² de ses galeries permanentes.

Cela consiste à proposer des cartes banches à des personnalités connues et populaires. Ainsi, pour attirer les jeunes, Girveau a invité en 2014 le groupe électro Air à composer une bande originale pour sonoriser ses salles. Résultat : 71 % de visiteurs venaient au musée pour la première fois. L'expo du dessinateur Zep, le père de Titeuf, a attiré 150.000 nouveaux visiteurs et depuis 10 jours, il espère allécher les gourmets en proposant au chef Alain Passard d’imaginer une exposition mettant en relation ses œuvres et celles d'artistes contemporains, avec les collections du musée.

Peu de gens savent que Passard réalise depuis 25 ans des collages inspirés de ses compositions culinaires. Mais aussi d’impressionnantes sculptures en bronze : un combat de crabe, un duel de tourteau, de gigantesques aiguillettes de homard.

"Le Combat de dormeurs" par le chef Alain Passard
"Le Combat de dormeurs" par le chef Alain Passard Crédit : Palais des Beaux-Arts de Lille - photo J-M Dautel

À Lille, Alain Passard a également choisi avec la commissaire Valentine Meyer des sculptures, des toiles, des installations et des vidéos d'artistes contemporains pour illustrer des thèmes liés à la gastronomie. Comme la gourmandise, bien sûr et avant tout, mais aussi la tension qui règne en cuisine, et puis comment l’oublier, la saisonnalité des jardins, si chère au patron de l’Arpège. "Pour moi, une tomate est un rendez-vous, un rendez-vous à une date précise : début juillet, explique-t-il. On ne peut pas mettre dans sa cuisine des tomates toute l'année."

À lire aussi
Laeticia Hallyday et ses deux filles à Toulouse le 15 juin 2019 Culture
Laeticia Hallyday rêve d'un musée à la mémoire de Johnny à Paris

Les artistes choisis sont une quinzaine. Et tous, avec leurs œuvres, ont évoqué la nourriture, la nature, ou la cuisine. Des natures mortes de Soutine et de Buffet, mais aussi un néon de Claude Lévêque où il est écrit "Je saigne" et qui évoque pour, Alain Passard, ces jeunes chefs qui se tranchent souvent les doigts en apprenant à ciseler, hacher ou canneler. 

Je veux stimuler l'appétit

Alain Passard
Partager la citation

Vous découvrirez un des personnages en cire recouverts de végétation de l'artiste marseillais Gilles Barbier, très énigmatique. Plus ludique, les Marmites enragées d'Ilar Albarracin, et plus poétique : les suspension de feuilles de magnolia de Rudy Decelière. C’est un festin qu’on mange avec les yeux, le but d'Alain Passard étant de réveiller le Palais dans tous les sens du terme. "Je voulais de la couleur, explique-t-il, je voulais presque qu'il y ait une saisonnalité dans les œuvres. Ce que je veux, c'est qu'en sortant du musée, le visiteur aille se faire une bonne assiette, une bonne table. Je veux stimuler l'appétit. Je veux que les 5 sens soient en effervescence".

La cuisine de Passard n’est certes pas à la portée de n’importe qui. Pour déjeuner chez lui, il faut soit être à l’aise financièrement, soit faire des économies, ce qui n’est interdit à personne. Mais l’art de Passard, son esprit, sa touche, il vous est donné une occasion unique de l’aborder au Palais des Beaux-Arts de Lille, pendant les 4 mois qui viennent. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Musée Lille Exposition
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants