1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Laurent Grasso signe un film sur le bureau du président de la République
2 min de lecture

Laurent Grasso signe un film sur le bureau du président de la République

Le bureau du président de la République a été photographié et filmé de nombreuses fois. Laurent Grasso s'intéresse aux détails de ce lieu de pouvoir.

Le bureau présidentiel à l'Élysée
Le bureau présidentiel à l'Élysée
Crédit : RTL / Rémi Sulmont
Laurent Grasso signe un film sur le bureau du président de la République
04:26
Monique Younès

Jamais un lieu de pouvoir n'aura été filmé de cette manière. C’est une dissection plus qu’un film. On doit ce travail à l'artiste contemporain Laurent Grasso, il a 45 ans et il a toujours été intéressé par l'esthétique du pouvoir, et la symbolique des architectures. Il a déjà réalisé plusieurs films sur ces thèmes : il y a deux ans les Archives Nationales lui ont commandé une œuvre pour leur exposition Le secret de l'État, qui traitait de l'histoire des lieux du pouvoir et des techniques de renseignement. Laurent Grasso a alors demandé à pouvoir filmer le bureau du Président de la République, mais sans le Président de la République. Le principe est accepté et le rendez-vous est pris lors du déplacement de François Hollande en Inde le 25 janvier 2016.
 
Le résultat est un film étonnant, 16 minutes d'images sans parole, soutenu par la musique de Nicolas Gaudin, un des deux membres du groupe Air. Les plans larges succèdent aux plans très serrés, les travellings aux panos, il y a même des plans fixes, la caméra fixe les moindres recoins du bureau présidentiel. Le film nous fait découvrir ses boiseries et ses dorures un peu fatigués, ses cariatides sculptées dans le bois, les visages d’hommes inquiétants qui ornent les pieds du bureau du président. Chaque objet de ce décor participe de la mémoire du lieu sous la forme d’un récit purement visuel voulu par Laurent Grasso.

Les détails du bureau présidentiel

On découvre un président passionné de voitures miniatures. Sa collection de DS présidentielles est exposée sur le manteau de la cheminée derrière son bureau. Il lit aussi bien des albums sur Charlie hebdo que des biographies de François Mitterrand ou d'André Rousselet. Son porte-plume est rempli de stylos luxueux qui côtoient des feutres plus ordinaires et plusieurs crayons bicolores rouge et bleu qui sont, paraît-il, ses crayons fétiches. 

Mais le plus fascinant c'est le plan détaillé du téléphone présidentiel, autrement dit le terminal qu'il utilise. Il a deux lignes, une ligne réseau non filtrée, avec des touches spécifiques pour appeler le premier ministre, le secrétaire général de l’Elysée et le chef d'état-major. A côté, la ligne pour les communications sécurisées et là il n'y a que des touches pour le premier ministre et le chef d'état-major des armées. On se croirait dans House of cards, avant l’entrée des acteurs. C’est d’ailleurs ce qui crée le suspens. On se demande à quel moment notre futur ex-président va entrer pour nous annoncer que si, finalement, il a décidé de se présenter. 
 
En cette période électorale où 20 candidats rêvent d'occuper le bureau présidentiel, le film Elysée de Laurent Grasso a le mérite de montrer comment s'organise le pouvoir. Le film Elysée peut être vu à la galerie Perrotin, rue de Turenne à Paris, dès le vendredi 6 janvier et jusqu'au 14 janvier. Il fera ensuite partie d'autres expositions en France et à l'étranger.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/