2 min de lecture Laissez-vous tenter

"La sonate à Bridgetower" sort de l'oubli le musicien George Bridgetower

"La sonate à Bridgetower",est l'une des réussites de l'abondante rentrée littéraire de janvier, un roman qui sort de l'oubli un jeune musicien étonnant.

Laissez-vous Tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture
>
Le roman "La sonate à Bridgetower" est dans "Laissez-vous tenter" Crédit Image : Actes Sud | Crédit Média : Bernard Lehut | Durée : | Date :
La page de l'émission
Bernard Lehut
Bernard Lehut Journaliste RTL

George Bridgetower est un violoniste prodige. Dès l'âge de 8 ans, ce surdoué de l'archet donne des concerts qui enthousiasment le public. Nous sommes à la fin du XVIIIe siècle et dans cette Europe encore esclavagiste, cet élève du plus grand compositeur de l'époque, Haydn, est noir. Avec son père, originaire de la Barbade, George Bridgetower débarque à Paris pour une tournée triomphale. 

Là, il va rencontrer d'autres frères de couleur. Emmanuel Dongala, l'auteur de La sonate à Bridgetower explique pourquoi il s'est intéressé à cet artiste noir : "Quand on parle des Noirs ou des métis en Europe on parle des esclaves, des domestiques, or il y avait une élite africaine et surtout métisse qui évoluait dans le milieu des aristocrates dans les cours européennes et dont on parle très peu". 

Il faut préciser que George Bridgetower arrive à Paris en avril 1789 en pleine effervescence pré-révolutionnaire, l'occasion pour Emmanuel Dongala de lui faire croiser toutes les célébrités de l'époque et les futurs héros de la Révolution. Avec son père, Bridgetower assiste à la prise de la Bastille puis ils quittent prudemment la France pour Londres, nouvelle étape, nouveau triomphe avant Vienne où Bridgetower devient l'ami de Beethoven.

À lire aussi
"Le Dernier Atlas" est la BD RTL du mois de mars 2019 bande dessinée
"Le Dernier Atlas" aux éditions Dupuis est la BD RTL de mars 2019

Une brouille avec Beethoven

C'est là que le musicien surdoué va rater son rendez-vous avec la postérité. Son nom aurait dû rester attaché à l'un des chefs-d'oeuvre de Beethoven, la Sonate à Kreutzer. Cette sonate, Beethoven la compose pour son jeune ami Bridgetower. Ils la créent sur scène ensemble à Vienne et la salle est subjuguée. Le soir même, Beethoven qui avait la réputation d'avoir un caractère épouvantable et dont Emmanuel Dongala dresse un formidable portrait, se fâche avec Bridgetower. La sonate ne portera jamais le nom du musicien prodige car Beethoven la dédicace à un autre violoniste, Kreutzer.

Et voilà comment le pauvre Bridgetower est tombé dans l'oubli. On ne remerciera jamais assez Emmanuel Dongala de redonner tout l'éclat qu'il mérite au premier violoniste noir de l'Histoire dans ce roman édifiant et passionnant. La sonate à Bridgetower est édité par Actes Sud. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Laissez-vous tenter Littérature Roman
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7786680871
"La sonate à Bridgetower" sort de l'oubli le musicien George Bridgetower
"La sonate à Bridgetower" sort de l'oubli le musicien George Bridgetower
"La sonate à Bridgetower",est l'une des réussites de l'abondante rentrée littéraire de janvier, un roman qui sort de l'oubli un jeune musicien étonnant.
https://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/la-sonate-a-bridgetower-sort-de-l-oubli-le-musicien-george-bridgetower-7786680871
2017-01-11 10:40:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/KuzQBeYtxUnK9cq8ghzVVw/330v220-2/online/image/2017/0111/7786681298_la-sonate-a-bridgetower-sort-de-l-oubli-un-jeune-musicien-etonnant.jpg