2 min de lecture Littérature

L'historien Max Gallo est décédé à l'âge de 85 ans

L'historien et académicien, auteur de plus d'une centaine d'ouvrages, avait été élu membre de l'Académie française en 2007.

L'historien et académicien Max Gallo est décédé à l'âge de 85 ans
L'historien et académicien Max Gallo est décédé à l'âge de 85 ans Crédit : IBO/SIPA
Amélie James
Amélie James
et AFP

Le célèbre romancier niçois Max Gallo s’est éteint à l’âge de 85 ans. Il souffrait depuis plusieurs années de la maladie de Parkinson. Docteur agrégé en histoire contemporaine, Max Gallo s'était fait connaître avec ses "romans-Histoire" dans lesquels il mêlait ressources historiques et écriture romanesque.

Auteur de plus d'une centaine d'ouvrages dont Henri IV, un roi français, Au nom de tous les miens, ou encore de La Chute de l'Empire Romain, le Niçois s'était également engagé dans la politique. C'est une rencontre avec François Mitterrand sur le plateau de l'émission télévisée de Bernard Pivot, Apostrophes qui avait été déterminante dans cette nouvelle orientation. 

Max Gallo a activement participé à la vie politique française, s'engageant autant à gauche sous François Mitterrand, qu'à droite. En 1983, il est nommé secrétaire d'État et porte-parole du troisième gouvernement de Pierre Mauroy. Un an plus tard, il quitte la politique pour se consacrer entièrement à la littérature. En 2007, l'écrivain avait été élu membre de l'Académie Française. Il avait soutenu la candidature de Nicolas Sarkozy lors de la présidentielle de 2007.

À lire aussi
Les drapeaux des États membres de l'Union européennes, devant le Parlement langue française
Les étonnants pluriels des mots étrangers en français

Une grande voix de l'histoire s'est éteinte

Né à Nice le 7 janvier 1932, ce fils d'immigrés italiens se fait connaître du grand public en 1975 avec la parution de La Baie des Anges, premier volet d'une saga romanesque qui conte le destin d'une famille d'immigrés italiens à Nice. Les deux tomes suivants s'intitulent Le Palais des fêtes et La Promenade des Anglais.

Au micro de RTL en mai 2015, l'écrivain avait déploré l'absence de liberté causée par la maladie de Parkinson qui le rongeait. "C'est une sensation qui s'efface puisque vous n'êtes plus libre, vous êtes obligé d'être assis d'une certaine façon, de vous lever en faisant attention de ne pas vous prendre le pied dans le tapis", avait-il témoigné.

"C'est la voix niçoise de l'histoire qui s'éteint avec Max Gallo. La Baie des Anges est en deuil", a écrit Christian Estrosi sur Twitter en réaction au décès du romancier. Le maire de Nice a par ailleurs annoncé que sa ville honorera sa mémoire en donnant son nom à une avenue. "Les drapeaux de la ville seront en berne jeudi 20 juillet", précise l'élu. Les obsèques de l'écrivain seront célébrées vendredi le 21 juillet.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Littérature Décès
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7789410711
L'historien Max Gallo est décédé à l'âge de 85 ans
L'historien Max Gallo est décédé à l'âge de 85 ans
L'historien et académicien, auteur de plus d'une centaine d'ouvrages, avait été élu membre de l'Académie française en 2007.
https://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/l-historien-max-gallo-est-mort-a-l-age-de-85-ans-7789410711
2017-07-19 18:30:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/MI0SoyJYf_skZvbbuv_heQ/330v220-2/online/image/2017/0719/7789410784_l-historien-et-academicien-max-gallo-est-decede-a-l-age-de-85-ans.jpg