1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. "L'histoire commence en Mésopotamie", la fascinante exposition du Louvre-Lens
2 min de lecture

"L'histoire commence en Mésopotamie", la fascinante exposition du Louvre-Lens

400 objets qui racontent l'invention de l'écriture, l'émergence des premières villes et des premiers empires dans l'exposition "L'histoire commence en Mésopotamie".

Le musée du Louvre-Lens
Le musée du Louvre-Lens
Crédit : PHILIPPE HUGUEN / AFP
"L'histoire commence en Mésopotamie", la fascinante exposition du Louvre-Lens
04:58
Monique Younès

À l'heure où l'étau se resserre sur Mossoul, la deuxième ville d'Irak, le Louvre-Lens raconte par une importante exposition de 400 chefs d'œuvre ce que le monde doit à la Mésopotamie. Elle est bien réelle, l'importance de cette Mésopotamie. C’est là qu’ont émergé les premières villes, les premiers royaumes, les premiers empires. C’est ici qu’on a inventé l'écriture, l'astrologie, fabriqué les premiers verres, produit les premiers vins et surtout le premières bières, boissons fondamentales dans la région.

Au Louvre-Lens, vous verrez les tablettes en argile sur lesquelles sont inscrites les recettes des différentes bières, parce que chaque classe sociale avait sa bière, de qualité différente selon que vous étiez de l’aristocratie ou de la plèbe, comme l'a raconté la commissaire Ariane Thomas : "On voit des vases dans lesquels on pouvait la boire, la préparer. Sans oublier une paille extraordinaire". Il y a même une gravure montrant un couple faisant l'amour en buvant de la bière à la paille. C’était paraît-il la coutume dans les cabarets des palais mésopotamiens. Notamment dans les plus mythiques d’entre eux : celui de Babylone avec ses jardins suspendus.

Une collection exceptionnelle

Babylone, dont la route principale était ornée de 120 lions rugissants faits de briques émaillé bleu et jaune, dont vous verrez un sublime exemplaire à Lens, mais le plus fascinant dans cette exposition, c’est la découverte des mythes mésopotamiens. Vous apprendrez que l'homme a été créé avec de l'argile par Enki, le dieu des eaux et de la sagesse. Et sur une tablette qui appartient aujourd’hui au British Museum, il est conté ceci : "Le dieu Enki prévient un homme que les dieux ont décidé d'un déluge exterminateur et il lui recommande de fabriquer une barque, dans laquelle le dieu apportera aussi des animaux. C'était la première fois qu'on découvrait que les traditions mésopotamiennes avaient un récit du déluge très semblable et bien avant la Bible", poursuit Ariane Thomas.

ll y a aussi des prêts des principaux musées internationaux, mais c’est le Louvre qui possède la plus riche collection d'objets mésopotamiens. Si le Louvre est si riche, c’est grâce à un Français, le consul Paul-Émile Botta qui, en 1840, a lancé les premières fouilles archéologiques dans le nord de la Mésopotamie. Il a expédié en France les premiers objets, comme cette émouvante tête d'enfant en albâtre qui date de 721 avant jésus christ, que vous verrez au Louvre-Lens. L'histoire commence en Mésopotamie est aussi une exposition essentielle non seulement à cause des trésors qu'elle montre mais aussi parce que Mossoul, l’ancienne Ninive, et les sites archéologiques de la région sont aujourd’hui victimes de pillages systématiques. L’émotion est particulière. En fait, jamais l’Antiquité n’aura eu un tel caractère d’actualité .

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/