1 min de lecture Littérature

L'aptonyme, le nom propre qui va bien à son propriétaire

Un nouveau mot a fait son entrée dans le dictionnaire, l'aptonyme. Il désigne un nom propre qui va parfaitement à celui ou celle qui le porte.

Un bonbon sur la langue
L'aptonyme, le nom propre qui va bien à son propriétaire
Crédit Média : Muriel Gilbert Crédit Image : Julien Knaub / SIPA / RTL

La semaine dernière, on s'intéressait aux dictionnaires, aux mots qui en sortent et à ceux qui les intègrent chaque année. Un mot a justement fait son entrée dans la version 2018 du dictionnaire Larousse, il s'agit du terme aptonyme. 

C'est peut-être un hasard si les frères Lumière, comme la lumière, ont inventé le cinéma ou si Charles de Gaulle a dirigé la France, mais c'est en tout cas un hasard bien malin : ces gens portent un aptonyme. Ce terme est un néologisme québécois, un mot inventé au Québec, qui signifie "les noms qui vous vont bien". 

Par exemple, le chanteur Daniel Lavoie, voix de Claude Frollo dans Notre-Dame de Paris, porte un aptonyme, tout comme l'écrivaine Raphaëlle Billetdoux. Sandrine Campese vient de publier chez Larousse un Petit Dictionnaire Insolite des Aptonymes, dans lequel elle répertorie les noms les plus étonnants.

Contre-aptonyme et caconyme

Il y a aussi des personnes qui portent des noms qui ne leur vont pas, on parle alors de contre-aptonyme. Mais il y a pire, le caconyme, c'est-à-dire le nom difficile à porter. Par exemple l'évêque Cauchon, qui a présidé le procès de Jeanne d'Arc, ou encore l'évêque Lucifer, Monseigneur Lanusse ou le chevalier La Crotte. 

Bruno Fuligni, qui a inventé le terme caconyme, les répertorie dans son ouvrage L’Évêque Cauchon et autres noms ridicules de l'histoire. Il existait même un certain William Prout, physicien britannique du XIXème siècle qui était... Un grand spécialiste des gazes. Il portait à la fois un aptonyme et un caconyme !

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés