1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. L'académie Goncourt annoncera les finalistes au musée du Bardo à Tunis
2 min de lecture

L'académie Goncourt annoncera les finalistes au musée du Bardo à Tunis

REPLAY - Les académiciens Goncourt, présidés par Bernard Pivot, ont choisi le musée Bardo, à Tunis, victime d'un attentat en mars, pour délibérer sur les finalistes du concours.

Le musée du Bardo avait été victime d'un attentat en mars 2015
Le musée du Bardo avait été victime d'un attentat en mars 2015
Crédit : FETHI BELAID / AFP
Le Goncourt sera annoncé à Tunis au musée du Bardo
03:12
Bernard Lehut & Morgane Giuliani

Le 26 octobre, à Tunis, les académiciens Goncourt, sous l'égide de leur président, Bernard Pivot, ont choisi le musée du Bardo pour annoncer les quatre finalistes de l'année 2015. Un lieu hautement symbolique, où a eu lieu un attentat en mars dernier. "Dans le lieu même de la tyrannie, dans le lieu même du crime, il fallait au contraire montrer une opération démocratique, c'est-à-dire, un vote et une discussion préalable, qui va s'installer autour des 8 livres qui sont encore en compétition, estime Bernard Pivot auprès de RTL. C'est un joli symbole."

La Tunisie n'est pas un pays dangereux, et elle a besoin du tourisme pour vivre

Françoise Chandernagor

"D'abord, nous voulions dire notre admiration pour les Tunisiens, pour le combat qu'ils ont livré et les combats qu'ils livrent encore, explique l'écrivaine Françoise Chandernagor, académicienne Goncourt, à RTL. Nous voulons dire aussi que nous avons quelque chose en commun, qui est la langue française, pour un certain nombre d'entre eux. Et enfin, nous voulions beaucoup dire qu'il faut que les touristes reviennent. Il y a eu deux attentats terribles, mais chez nous aussi, ça n'empêche pas les touristes de venir. La Tunisie n'est pas un pays dangereux, et elle a besoin du tourisme pour vivre."

Rencontre avec des Tunisiens

Ce voyage a été très apprécié des Tunisiens de tous âges, que les jurés Goncourt ont pu rencontrer lors de plusieurs débats et séances de dédicaces riches en émotions. 

"Ça nous fait plaisir, bien entendu. D'autant que la Tunisie vient d'avoir le prix Nobel de la paix, s'enthousiasme l'un d'entre eux auprès de RTL. La Tunisie, de tout temps, a été un havre de paix et de tolérance. La présence du Goncourt en Tunisie nous honore." "Je pense que c'est très symbolique, et ce qui pourrait lutter contre tout acte de violence ou de terrorisme, c'est la culture en elle-même", assure une Tunisienne.

À lire aussi

Les académiciens seront reçus plus tard dans la journée du 27 octobre par le président de la République tunisienne, puis ils se rendront au musée du Bardo où, réunis à huis-clos, ils voteront pour les quatre finalistes. Avant d'en révéler les noms, les Goncourt se recueilleront devant la stèle des victimes de l'attentat du 18 mars dernier et Bernard Pivot leur rendra hommage. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/