2 min de lecture Littérature

Jean d'Ormesson publie son "Guide des égarés" : "Les livres, c'est ma vie"

RENCONTRE - L'infatigable Jean d'Ormesson, 91 ans, publie ce lundi son nouveau livre, "Guide des égarés", une flânerie philosophique autour de 29 mots.

Laissez-vous tenter
Jean d'Ormesson publie son "Guide des égarés"
Crédit Média : Bernard Lehut Crédit Image : KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Voir la suite

Jean d'Ormesson nous avait habitué ces derniers temps à de gros ouvrages, un volume dans la prestigieuse collection de La Pléiade, son autobiographie, Je dirai malgré tout que cette vie fut belle, et un nouveau tome dans la collection Bouquins. Or voici qu'il nous propose un tout petit livre, d'une centaine de pages, au format de poche dont le titre, Guide des égarés, reprend celui d'un ouvrage du Moyen Âge. "C'est un livre qui m'a toujours fasciné. C'est l'histoire d'un médecin philosophe juif qui vit à Cordoue et qui écrit  en arabe un grand livre du judaïsme", explique Jean d'Ormesson.

Et pour nous guider, pauvres égarés que nous sommes, toujours à la recherche des réponses aux questions éternelles : d'où venons-nous ? Que faisons-nous là ? Où allons-nous ? Jean d'Ormesson nous invite à sa flânerie philosophique en 29 mots, au hasard, l'étonnement, le mystère, l'amour, la mort, temps, la joie, la beauté, mais aussi l'air, l'eau et la lumière sans oublier Dieu et au final, une certitude dans un océan de doutes. "'La vie est belle', dit Goethe. Nous vivons dans un monde un peu minable, mais la vie est belle quelle qu'elle soit", poursuit l'auteur.

La légèreté est belle quand elle est alliée à la profondeur

Jean d'Ormesson
Partager la citation

Au détour d'une page du Guide des égarés Jean d'Ormesson écrit : "La légèreté est belle quand elle est alliée à la profondeur". La formule convient parfaitement à sa personne et à ses livres. "Le comble de la profondeur dans la légèreté, ce n'est pas moi, c'est Mozart. Et peut-être aussi La Fontaine", souligne Jean d'Ormesson.

Une chose est sûre, l'écrivain n'est pas prêt d'arrêter d'écrire. "Je ne sais pas quoi faire d'autre que les livres. Dès que je n'écris plus, je deviens vieux, insupportable. Je tombe malade. Évidemment, les livres, c'est ma vie." Et Jean d'Ormesson d'ajouter : "Ce livre (le Guide des égarés) n'est pas le dernier. Le prochain sera peut-être posthume, mais il est commencé. Il aura 5 ou 600 pages. Mais rassurez-vous, je vous laisse un an et demi, il ne sortira pas avant 2018".

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés