2 min de lecture Jean d'Ormesson

Jean d'Ormesson fête ses 90 ans : "Vieillir ne donne aucun droit"

L'écrivain Jean d'Ormesson a 90 ans ce mardi 16 juin. L'occasion d'évoquer le succès de son volume publié en avril dernier, à La Pléiade.

Laissez-vous tenter
Jean d'Ormesson fête ses 90 ans : "Vieillir ne donne aucun droit"
Crédit Média : Bernard Lehut Crédit Image : MARTIN BUREAU / AFP

Jean d'Ormesson a 90 ans ce mardi 16 juin. Pourtant, l'Académicien reste modeste et assure que cela ne change rien. "Il vaut mieux oublier ça, ne pas s'en occuper", assure l'homme de lettres. Il tenait à rassurer ceux qui s'inquiètent de sa santé. "Grâce à des médecins merveilleux, je vais tout à fait bien, je suis guéri. J'ai eu une année difficile et je remercie tout ceux qui m'envoient des vœux", témoigne-t-il.

La Pléiade, c'est le triomphe de la littérature

Jean D'Ormesson
Partager la citation

Le volume de ses Œuvres, paru dans la Pléiade, rencontre un succès formidable. "L'entrée dans cette collection est évidemment un grand bonheur. L'Académie, c'est un club, mais la Pléiade c'est le triomphe de la littérature. Montherlant, Gide, Yourcenar, Ionesco y sont entrés vivants. Être en compagnie de ces géants, c'est un bonheur", ne se lasse pas de dire Jean d'Ormesson.

Un regard toujours aiguisé

L'Académicien jette un regard lucide sur notre époque. "Un homme de ma génération a vu des choses abominables, et ce que j'ai vu dans ma jeunesse était bien pire que ce que nous voyons aujourd'hui et dont nous nous plaignons tellement", relativise Jean d'Ormesson. Pourtant, il se garde bien de donner des leçons. "Je me souviens des vieux académiciens qui donnaient des conseils aux jeunes gens : je les vomissais. Vieillir ne donne aucun droit", s'amuse l'écrivain.

Il est évident qu'il y a une espèce de rupture entre l'opinion et les élites, qui ont fait des promesses qu'elles n'ont pas tenues

Jean D'Ormesson
Partager la citation

Jean d'Ormesson sera à la prochaine rentrée dans les bacs littéraires. Le 24 août, il publiera chez Robert Laffont Dieu, les affaires et nous, une sélection de ses articles, éditoriaux, portraits et reportages consacrés à l'actualité politique des 30 dernières années. Le désamour entre les français et leurs dirigeants n'a jamais été aussi grand et l'homme de lettres le sait. "Il est évident qu'il y a une espèce de rupture entre l'opinion et les élites, qui ont fait des promesses qu'elles n'ont pas tenues". Ça a été une école de la déception. La démocratie est difficile : il faut respecter les gens, et ceux ci n'ont pas le sentiment d'être respectés", conclut Jean d'Ormesson.

La rédaction vous recommande
Contenus sponsorisés