1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. Inondations : le Louvre et le Musée d'Orsay mettent leurs œuvres à l'abri
2 min de lecture

Inondations : le Louvre et le Musée d'Orsay mettent leurs œuvres à l'abri

Dès le 2 juin au soir, les musées parisiens d'Orsay et du Louvre ont déclenché un plan de protection contre la crue de la Seine, consistant à mettre à l'abri les œuvres situées dans les zones inondables.

Le Louvre sous la pluie
Le Louvre sous la pluie
Crédit : AFP
Inondations : le Louvre et le Musée d'Orsay fermés
04:49
Monique Younès

Le Louvre et le Musée d'Orsay sont fermés ce vendredi 3 juin pour organiser l'évacuation à titre préventif des œuvres conservées en zones inondables et donc menacées par la crue de la Seine. Mais, ce n'est pas la panique, puisque le Louvre comme le musée Orsay sont préparés à cette éventualité depuis bien longtemps. 
Cela fait plus de 10 ans qu'ils ont mis en place un plan pour faire face aux risques d'inondation. Le personnel a été spécialement formé pour savoir comment déplacer les œuvres. D'ailleurs, il y a eu des exercices d'évacuation des réserves dans les deux musées. 

Ces exercices grandeur nature ont pour but d'évaluer la méthodologie et le matériel à mettre à la disposition du personnel. Il a fallu tester aussi la pertinence du parcours des œuvres : des sous-sols vers les étages supérieurs du musée et calculer le temps que prendraient les opérations. Les musées doivent être capables de déplacer les œuvres des zones à risques aux étages supérieurs 1er ou 2e étage en moins de 72 heures

600 personnes mobilisées dans les deux musées

Il n'y a pas qu les réserves des musées qui sont situées dans les zones à risques. Les réserves du Louvre s'étendent sur 8.600 m2 et contiennent plus de 150.000 œuvres. Il est donc important de s'organiser, mais une partie des espaces d’exposition du Louvre se trouve aussi en zone inondable. Donc à risques. Par exemple, les salles qui se situent sous la pyramide du Louvre, où vient de se terminer l'exposition Hubert Robert sont en train d'être évacuées. 

Tout comme le département des Arts de l'islam dont une grande partie se situe entièrement sous le niveau de l'eau, et dans ces cas le déménagement est plus délicat. Il faut éditer les listes de toutes les œuvres à déménager, décider quelles sont les œuvres à déménager en priorité et l'emplacement de chacune d'entre elles avant de regrouper le matériel de transport et de manutention et commencer le déplacement. C'est pour cela que le Louvre comme Orsay mobilise tout leur personnel et fait appel à tous les volontaires. À savoir, près de 600 personnes dans chacun des deux musées : cela va des conservateurs aux régisseurs, en passant par les chargés d'étude et de documentations, les manutentionnaires, et bien sûr, tous les agents qui travaillent au service des expositions.

3 autres musées pourraient être concernés par la crue

À lire aussi

Les autres établissements qui pourraient être concernés sont le Musée de l'Orangerie, l'École nationale supérieure des beaux-Arts et le musée du quai Branly qui fête son dixième anniversaire et qui nous a signalés hier que les risques d'inondation ont été pris en compte dès sa conception et que le plan d'évacuation ne serait déclenché que si le niveau des eaux atteignait 7,3 m à l'échelle du Pont d'Austerlitz. Mais si Orsay a déjà transféré une bonne partie de ses réserves dans des bâtiments de stockage extérieurs, ce n'est pas encore le cas du Louvre, qui n’a prévu de le faire qu’à l'horizon 2019. Après les attentats, les grèves, les inondations, c’est l'annus horribilis pour les musées parisiens. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/