3 min de lecture Guillaume Musso

Guillaume Musso : "Le personnage de tueur en série s'est imposé à moi"

RENCONTRE - L'écrivain français publie jeudi 30 mars son nouveau roman, "Un appartement à Paris", avec en personnage central, un tueur en série, terrifiant à souhait.

Laissez-vous Tenter Laissez-vous tenter Jérôme Chapuis & Le Service Culture
>
Guillaume Musso présente son nouveau roman "Un appartement à Paris" Crédit Image : Capture d'écran / RTL | Crédit Média : RTLNet | Date :
La page de l'émission
Bernard Lehut
Bernard Lehut Journaliste RTL

Après le triomphe de La Fille de BrooklynUn appartement à Paris est une réussite totale. Ce 15e livre est celui de la maturité chez Guillaume Musso, 42 ans, mais aussi celui de l'audace, à commencer par le choix de son personnage principal, un mort. Omniprésent tout au long du roman, ce peintre de génie, Sean Lorenz, est adroitement imaginé par Guillaume Musso, dont on découvre la passion pour l'art contemporain. 

"Plus que la peinture, c'est le processus de création qui m'a toujours passionné, nuance l'écrivain. Parfois même, le processus m'intéresse plus que le résultat final, et comment les artistes arrivent à trouver une sorte d'énergie créatrice et souvent, c'est en détruisant (...) Ce peintre dont la présence hante tout le récit trouvait son carburant en détruisant les gens autour de lui jusqu'à ce qu'il devienne père et que quelque chose s'apaise en lui." 

Une complexité plus fouillée chez ses personnages

Un apaisement de courte durée quand Julian, le petit garçon de ce peintre, est enlevé et assassiné. Une mort à laquelle l'artiste refusera de croire jusqu'à son propre décès. C'est ce que découvrent Madeline et Gaspard qui, à la suite d'une méprise, sont contraints de partager la location de l'ancien appartement du peintre à Paris. D'abord chien et chat, Madeline et Gaspard enquêtent de pair sur la disparition du petit Julian. Guillaume Musso donne à ce duo une profondeur psychologique, une complexité plus fouillée que dans ses livres précédents.  

À lire aussi
Guillaume Musso verra deux de ses romans adapté sur le petit et grand écran littérature
Guillaume Musso : "La Jeune fille et la nuit" est le meilleur lancement de sa carrière

Ce qui m'intéresse, c'est la vie secrète que l'on porte tous en nous

Guillaume Musso
Partager la citation

L'auteur explique : "J'ai toujours été en accord avec cette phrase de Gabriel García Márquez : 'Tout homme a trois vies, une vie publique, une vie privée et une vie secrète. Ce qui m'intéresse, c'est la vie secrète que l'on porte tous en nous, et surtout les aspirations contraires que l'on peut avoir. Là, on a deux personnages, Gaspard qui s'affiche comme un misanthrope absolu, il ne supporte pas les gens, le bruit... Alors que finalement, il n'est pas si misanthrope que ça dans les faits. À l'inverse, Madeline, elle, a un discours plutôt positif sur l'humanité en général alors qu'elle a un fond très noir. C'est cet attelage-là qui m'a intéressé et qui porte mon roman". 

Le thème de l'enfant au centre du roman

Sans gâcher le plaisir du lecteur en dévoilant trop de détails, on peut souligner la présence centrale, une nouvelle fois chez Musso, du thème de l'enfant. "J'ai un fils de 3 ans et demi, je m'en occupe beaucoup et c'est une source d'inspiration pour le meilleur et pour le pire, confie l'écrivain. Pour le meilleur parce que c'est une source d'amour, d'émerveillement, et le pire parce que vous avez cette idée que, quand vous avez un enfant, vous êtes fragile parce que vulnérable, on peut vous atteindre très facilement à travers lui, tous les parents connaissent ça". 

J'ai pas eu à faire d'effort pour creuser trop longtemps ce thème

Guillaume Musso
Partager la citation

Guillaume Musso explique alors que c'est "vraiment toute cette dualité, cet état de tension où la paternité provoque l'une des plus grandes joies qu'on puisse connaitre, et fait naître une des plus grandes peurs, qui se prête bien au personnage". Et de conclure : "J'ai pas eu à faire d'effort pour creuser trop longtemps ce thème". Et la dernière audace d'Un appartement à Paris, c'est l'apparition, pour la première fois sous la plume de Guillaume Musso, d'un tueur en série, terrifiant à souhait. "Ce personnage, il est venu au cours de l'écriture, il s'est un peu imposé à moi". Le nouveau roman de Guillaume Musso sort jeudi 30 mars chez XO éditions.

"Un appartement à Paris" de Guillaume Musso chez XO éditions
"Un appartement à Paris" de Guillaume Musso chez XO éditions
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Guillaume Musso Littérature Vidéo
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787836343
Guillaume Musso : "Le personnage de tueur en série s'est imposé à moi"
Guillaume Musso : "Le personnage de tueur en série s'est imposé à moi"
RENCONTRE - L'écrivain français publie jeudi 30 mars son nouveau roman, "Un appartement à Paris", avec en personnage central, un tueur en série, terrifiant à souhait.
https://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/guillaume-musso-le-personnage-de-tueur-en-serie-s-est-impose-a-moi-7787836343
2017-03-27 10:01:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/veC068hJzXyNt00sO0T5ZA/330v220-2/online/image/2017/0327/7787837239_guillaume-musso-presente.JPG