1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. François Hollande admiratif devant les antiquités orientales du Louvre
2 min de lecture

François Hollande admiratif devant les antiquités orientales du Louvre

REPLAY - Depuis le 19ème siècle, le musée du Louvre abrite une collection d'antiquités orientales, désormais unique au monde. Le président de la République y a tenu un discours mercredi 18 mars.

François Hollande au Musée du Louvre, à Paris, le 18 mars 2015.
François Hollande au Musée du Louvre, à Paris, le 18 mars 2015.
Crédit : IAN LANGSDON / POOL / AFP
François Hollande admiratif devant les Antiquités orientales du Louvre
04:26
Monique Younès & La rédaction numérique de RTL

Jour après jour, les trésors archéologiques de Syrie et d'Irak disparaissent sous nos yeux. Comment oublier ces images spectaculaires montrant les terroristes de L'État islamique en train de saccager à coups de hache et de marteaux piqueurs des œuvres et des monuments millénaires de la civilisation mésopotamienne.

S'il y a un lieu où l'on peut encore voir ces monuments intacts, c'est bien le Département des Antiquités Orientales du musée du Louvre où s'est rendu François Hollande. Il faut faire quelque chose, contre ces pillages, ce saccage en train de produire en Irak et en Syrie. Le geste du président de la République, même s'il n'est que symbolique, est important. Pour les scientifiques, les chercheurs, pour les archéologues, syriens, irakiens et français qui travaillent encore sur place, et aussi pour les populations qui sentent là un soutien de poids. 

François Hollande impressionné

Il ne faut pas oublier que la France a joué un rôle très important depuis le 19ème siècle en Mésopotamie. Le partage des fouilles se faisait avec l'aide des Français  jusqu'à la deuxième guerre mondiale. C'est ainsi que le Louvre est devenu en 1847 le premier musée assyrien du monde, où l'on peut admirer par exemple, la reconstitution du palais du roi Sargon II d'Assyrie qui date du 8ème siècle avant Jésus-Christ, dont les portes voutées de 5 mètres de haut sont protégés par des taureaux ailées, les mêmes qui ont été détruits par les terroristes de Daech sur le site de l'ancienne Ninive. Le président de la République n'est pas un grand connaisseur en matière d'art, il n'en a pas moins été impressionné par ce décor somptueux.
 
Le Président était guidé par Francis Joannes professeur d'histoire du Proche Orient à la Sorbonne, qui est à l'origine de cette visite présidentielle au Louvre. Et pour mieux faire comprendre cette culture mésopotamienne, le Louvre organisera à Lens en 2016 une grande exposition consacrée à la Mésopotamie. C'est le président qui l'a lui-même annoncé. Il était accompagnée de la directrice générale de l'Unesco Irina Bokova, de la ministre de la culture, Fleur Pellerin et de son ministre de l'économie Michel Sapin.

La violence a une histoire aussi longue que la civilisation

Michel Sapin est un habitué du département des antiquités orientales du Louvre. Un département  d'une ampleur considérable puisqu'on y trouve des œuvres originaires du Bosphore, jusqu'en Afghanistan, en passant par la péninsule arabique. Des pièces du 7ème millénaire jusqu'au 8ème siècle de notre ère.

À lire aussi

Si les événements abominables qui se déroulent en ce moment dans cette région, incitent les visiteurs à se rendre au Louvre, tout n'aura pas été perdu. Rappelons que c'est en Mésopotamie qu'est née l'écriture, trois mille ans avant Jésus Christ. Le Président Hollande s'est longuement arrêté devant le code d'Hammourabi, le recueil juridique le plus complet de l'antiquité, une pièce capitale parmi d'autres  qui aura échappé à la fureur des terroristes d'aujourd'hui, mais d'hier aussi. Car la violence a une histoire aussi longue que la civilisation. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/