3 min de lecture Médias

France Télévisions : ce que l'on sait sur la chaîne publique d'information en continu

Cette nouvelle chaîne est l'un des projets phares de la présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte. Sans nom pour l'instant, elle devrait être lancée en septembre 2016 et proposer un ton nouveau.

Delphine Ernotte, la nouvelle patronne de France Télévisions, porte un projet de chaîne d'information publique
Delphine Ernotte, la nouvelle patronne de France Télévisions, porte un projet de chaîne d'information publique Crédit : MIGUEL MEDINA / AFP
Martin Cadoret
Martin Cadoret

La bataille des chaînes d'information en continu va bientôt accueillir un nouvel acteur. Après iTélé et BFM TV, déjà présents sur la TNT, et LCI, dont le passage en gratuit a récemment été acté, France Télévisions aimerait se lancer sur le créneau. La patronne du groupe, Delphine Ernotte, en a fait l'une de ses priorités.

Cette nouvelle chaîne d'info publique, qui n'a pas encore de nom, va chercher à se différencier de celles déjà existantes. Delphine Ernotte érige implicitement iTélé et BFM en contre-modèle. Elle pointe du doigt les dérives de ces chaînes en citant en exemple l'affaire de la chemise arrachée du responsable ressources humaines d'Air France. L'épisode s'était déroulé au cours d'un conflit social suite à l'annonce d'un plan de restructuration menaçant 2.900 emplois. L'image avait tourné en boucle sur les chaînes d'information. "Est-ce que c'est passionnant ? Non. La question est de savoir pourquoi Air France en est arrivé là", explique Delphine Ernotte, qui veut ériger le "décryptage" et la "compréhension de l'information" en maîtres mots de ce nouveau canal. Voici comment elle compte y parvenir.

Priorité aux jeunes et aux utilisateurs de mobiles

Le changement de ton voulu par Delphine Ernotte devrait aller de pair avec un changement de forme. L'idée est maintenant de construire une offre "consommable de façon individuelle et mobile, destinée à un public connecté, plutôt jeune, issu de la génération milléniale", explique Libération. Concrètement, cela devrait passer par la production de vidéos courtes sans son, avec des infographies et des sous-titres. L'idée étant de pouvoir la regarder au travail ou dans les transports en commun, sans brancher ses écouteurs. Le format pourrait être diffusé sur toutes les plates-formes existantes, comme YouTube, Twitter ou Instagram.

Au niveau du plateau, la chaîne devrait éviter l'option présentateur en plateau pour "éviter l'aspect Ken et Barbie" selon Germain Dagognet, directeur délégué à l'information de France Télévisions qui chapeaute la création de la chaîne, cité par Libération. À la place, un journaliste devrait se déplacer au sein de la rédaction, pour un rendu plus dynamique.

Un lancement prévu en septembre 2016 sur la TNT

À lire aussi
Valérie Trierweiler, le 6 juillet 2016. Télévision
"On n'est pas couché" : Valérie Trierweiler sur le banc des chroniqueurs ce samedi

La nouvelle chaîne devrait être opérationnelle avant la présidentielle de 2017. Le lancement devrait se faire relativement rapidement, en septembre 2016. Delphine Ernotte aimerait que cette chaîne démarre sur la TNT et non pas via internet, comme cela avait été envisagé précédemment. Les modalités techniques restent à envisager : ce nouveau venu pourrait prendre la place de Numéro 23, une chaîne de la TNT interdite de diffusion. Autre possibilité : la création d'un canal de toute pièce. En tout cas, Delphine Ernotte a assuré aux syndicats que la fermeture de France 4 pour lui faire place n'était pas envisagée.

Des synergies avec le reste du service public

L'effectif présenté aux syndicats compte 164 personnes, dont 104 journalistes et 63 techniciens. La rédaction de cette nouvelle chaîne ne sera pas créée de toute pièce, mais à partir de personnes redéployées au sein de l'audiovisuel public. Chaque entité publique devrait travailler à partir de sa propre rédaction. "On ne veut pas faire une équipe à part. Il faut qu'il y ait une équipe centrale la plus courte possible, avec des sujets qui remontent des différentes rédactions pour nourrir la chaîne d'information. On a énormément de matière entre les rédactions nationales, locales, les outre-mer, et c'est la même chose pour Radio France. Il faut qu'on exploite cela au maximum", expliquait Delphine Ernotte en commission au Sénat le 6 novembre.

En conséquence, France 2 et France 3 fourniront des images, France Info se chargera des rappels de titres et la chaîne devrait effectuer un décrochage la nuit sur France 24. Tout cela pose de nombreuses complications : par exemple il faut former des équipes - puisque les journalistes radio ne savent pas forcément monter des images.

Un budget annuel de 18 millions d'euros sans publicité

Le budget annuel de cette chaîne sera de 18 millions d'euros. Pour son démarrage fin 2016, 6 millions d'euros seraient sur la table. Pour comparaison, BFM a un budget annuel de 55 millions d'euros, 40 pour iTélé. La CGT, syndicat majoritaire à France Télévisions, a dénoncé un budget "insuffisant" et des "recettes low-cost". Au même moment, l'audiovisuel public est confronté à une baisse de ses budgets. Delphine Ernotte, en septembre 2015, a annoncé un plan d'économies à France Télévisions. À Radio France, 250 postes doivent être supprimés. Cette nouvelle chaîne ne devrait pas diffuser de publicité, ce qui la priverait d'autres ressources budgétaires.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médias Télévision France Télévisions
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7781472955
France Télévisions : ce que l'on sait sur la chaîne publique d'information en continu
France Télévisions : ce que l'on sait sur la chaîne publique d'information en continu
Cette nouvelle chaîne est l'un des projets phares de la présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte. Sans nom pour l'instant, elle devrait être lancée en septembre 2016 et proposer un ton nouveau.
https://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/france-televisions-ce-que-l-on-sait-sur-la-chaine-publique-d-information-en-continu-7781472955
2016-01-21 18:01:51
https://cdn-media.rtl.fr/cache/-YA73IaFJM2Y99QQ-QeO_Q/330v220-2/online/image/2016/0121/7781489464_delphine-ernotte-la-nouvelle-patronne-de-france-televisions-porte-un-projet-de-chaine-d-information-publique.jpg