2 min de lecture Angoulême

Festival d'Angoulême : un hommage à Charlie Hebdo sous haute surveillance

Le festival de la bande dessinée d'Angoulême s'ouvre ce jeudi 29 janvier. Trois semaines après l'attentat perpétré à la rédaction de "Charlie Hebdo", la 42e édition de l'événement a souhaité rendre hommage aux dessinateurs tués.

Une personne regarde un dessin de Georges Wolinski lors d'une l'exposition au Musée de la BD d'Angoulême, le 28 Janvier 2015
Une personne regarde un dessin de Georges Wolinski lors d'une l'exposition au Musée de la BD d'Angoulême, le 28 Janvier 2015 Crédit : AFP
Nicolas Marischaël avec sa famille dans son atelier-boutique
La rédaction numérique de RTL

Le Festival d'Angoulême ouvre ce jeudi 29 janvier sous haute surveillance. Des renforts de police, et même de militaires, sécuriseront la 42e édition de l'événement consacrée à la bande dessinée, qui se déroule jusqu'à dimanche. Le Festival d'Angoulême avait accueilli en 2014 plus de 200.000 visiteurs. 

Les héros de BD rendent hommage à Charlie

Non, les citoyens d'Angoulême ne seront pas amenés à voter ce week-end malgré la présence de nombreux panneaux dans les rues de la ville de l'est de la France. À la manière d'une campagne électorale, des unes de Charlie Hebdo sont collées un peu partout.

Autre hommage : celui des héros de bande dessinée. Ce mercredi, la banderole de la façade de l'Hôtel de Ville d'Angoulême a été dévoilée. On y voit Astérix, Lucky Luke, Corto Maltese et autres Bidochons avec le slogan : "Rapprochons-nous du dessin pour que le dessin nous rapproche". Le délégué général du festival, Franck Bondoux a ajouté que "l'esprit Charlie (avait) beaucoup apporté à la liberté de pensée".

Un prix spécial et une place "Charlie Hebdo"

L'événement international de la bande dessinée a créé un "Prix Charlie de la liberté d'expression" il y a deux semaines. Le prix récompensera "un dessinateur dont l’œuvre incarne une forme de résistance de pensée face aux idées reçues et/ou à la censure et/ou à l’oppression", détaillaient alors les organisateurs du festival dans un communiqué. Pour sa première édition, il sera donné aux dessinateurs morts lors de l'attentat

À lire aussi
Charlie Hebdo
"Charlie Hebdo" évoque l’attentat devant ses anciens locaux sur sa nouvelle Une

Le festival attribuera aussi un exceptionnel Grand prix spécial dès ce jeudi à Charlie Hebdo "pour l'ensemble de son oeuvre", précise Franck Bondoux. Aussi, une exposition revient sur l'histoire de l'hebdomadaire satirique à la Cité internationale de la bande dessinée et de l'image. Enfin, dimanche, une place d'Angoulême sera rebaptisée place Charlie Hebdo.

Des forces de l'ordre en renfort

Trois semaines après l'attentat des frères Kouachi, qui dit Charlie Hebdo signifie forces de l'ordre supplémentaires. Le préfet de la Charente, Salvador Perez, l'a confirmé ce lundi : l'agencement du maintien de l'ordre "sera sensiblement plus élevé que ce qu'on a connu".

S'il s'est refusé à chiffrer cette augmentation, il a tout de même avoué que le festival constituera "un moment très sensible". Avant de calmer doucement le jeu : "L'objectif, c'est le festif, il ne s'agit pas de faire Fort Knox, sinon on fermerait la ville et on réglerait le problème". Ni même un petit village gaulois résistant encore et toujours à l'envahisseur romain...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Angoulême Bande dessinée Festival
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants