1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. "La couleur de l'air" : la BD futuriste d'Enki Bilal
2 min de lecture

"La couleur de l'air" : la BD futuriste d'Enki Bilal

Le dessinateur français Enki Bilal publie le dernier roman graphique de sa trilogie apocalyptique "Coup de Sang".

La couleur de l'air d'Enki Bilal
La couleur de l'air d'Enki Bilal
Julie Michard
Julie Michard

Le dessinateur clôture sa trilogie Coup de sang avec la sortie ce 22 octobre du dernier volet, La couleur de l'air et publié aux éditions Casterman.

Après Animal'z (2009) et Julia & Roem (2011), Enki Bilal termine les aventures de ses héros qui tentent de survivre après que la Terre a poussé un "coup de sang". Lassée des dérèglements climatiques, la planète a décidé de reprendre le dessus et les humains doivent désormais faire avec. Un ouvrage d'anticipation, pour un dessinateur, qui depuis l'âge de 10 ans, s'amuse à donner forme à son imagination à coups de crayons. 

Une BD chromatique

Coup de sang se démarque de ses précédentes BD. La chromatique de cette trilogie se distingue de ses œuvres antérieures. Au sein même de la trilogie, d'un roman à l'autre, les couleurs changent également. Animal'z possédait ainsi une dominante gris-bleuté alors que Julia & Roem prenait des teintes ocres. Avec La couleur de l'air, le dessinateur retourne vers des couleurs bleutées.

Un choix qu'explique Enki Bilal : "Si la couleur revient dans l'histoire, c'est de manière essentielle. Son retour a du sens et sert la narration de l'intrigue". Un retour à la couleur qui se justifie pour une oeuvre "qui se veut de plus en plus joyeuse, absurde et, qui sait, clairvoyante". 

Une œuvre optimiste

À lire aussi

Avec Coup de sangEnki Bilal signe une oeuvre optimiste. S'il dépeint souvent des univers sombres à l'avenir inquiétant, c'est avec du bleu qu'il donne un point final à sa trilogie. La couleur de l'air termine avec une pointe d'humour. "Je ne sais pas l'effet qu'aura cette dernière planche sur le lecteur. Mais pour moi, il s'agit d'un éclat de rire, une libération, une irruption d'humour sur fond galactique". 

La fin est arrivée, mais les projets ne s'arrêtent pas là pour Enki Bilal. Après avoir été exposé au musée du Louvre, le dessinateur s’attellera à l'adaptation cinématographique du premier roman graphique de cette trilogie, Animal'z. Un projet difficile pour Enki Bilal qui déclare : "Je ne suis pas dans le monde réel et ce monde que j'imagine coûte cher". Mais le dessinateur ne désespère pas.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.