2 min de lecture Exposition

"Double je" : l'exposition où l'on joue au détective, au Palais de Tokyo

"Double je" est le résultat d'une collaboration entre 15 artisans d'art, et 8 artistes, sur un scénario imaginé par l'auteur de polar Franck Tilliez. À voir au Palais de Tokyo jusqu'au 16 mai.

Laissez-vous Tenter Laissez-vous tenter Yves Calvi & Le Service Culture
>
"Double Je" : l'exposition où l'on joue au détective, au Palais de Tokyo Crédit Image : Palais de Tokyo | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Monique Younès
Monique Younès et Morgane Giuliani

La France célèbre les journées européennes des métiers d'art, la semaine du 28 mars 2016. Près de 600 manifestations mettront en lumière, dans toutes les régions, tous les savoirs faire uniques. La palme de l'exposition la plus originale revient à Double je, au Palais de Tokyo. 15 artisans d'art, et 8 artistes ont appris à se connaître et à s’apprécier au-delà des préjugés que nourrissent les uns et les autres. 

Quand la Fondation Bettencourt, grand mécène des métiers d'art, a proposé à Jean de Loisy, le patron du Palais de Tokyo, d'imaginer une exposition autour des métiers d'art, il ne s'est pas contenté d'aligner ce que les plumassiers, brodeurs, et autres marquetteurs font de mieux. Il a demandé à l'auteur de polar Franck Tilliez d'imaginer un scénario qui mettrait en scène tous ces objets. Nous voilà donc embarqués comme au cinéma dans l’appartement et les ateliers d'un artisan très raffiné, très doué mais qui vient de commettre un meurtre.

Une exposition en forme d'enquête

Vous visitez l'exposition au palais de Tokyo comme un détective, un livret à la main. De salle en salle, vous découvrez en même temps les pistes du crime et des objets très surprenants, mis en scène par la scénographe, Pascale Consigny. Dans le garage, le plumassier Maxime leroy a couvert une moto de course de plumes noires, qui lui donne un air d'oiseau de mauvaise augure. Dans l'atelier, la brideuse capucine herbeau a brodé des perles sur des mues de serpent.

À lire aussi
Le portrait de Jean-Michel Basquiat par Anatol Knotek. art
Jean-Michel Basquiat, consumé par la gloire

Parfois, artisans et artistes ont travaillé ensemble pour réaliser des œuvres. Vous adorerez le travail des designers François Brument et Sonia Laugier qui ont  imaginé un logiciel permettant de créer un vase à partir du son de la voix. Et vous voyez sur l'écran de l’ordinateur la forme du vase qui lui correspond au son que vous avez émis. Le vase pourra être réalisé dans les plus brefs délais grâce à une imprimante 3D. C'est ludique et fascinant. Vous avez jusqu’au 16 mai pour découvrir Double Je, au palais de Tokyo à Paris. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Exposition Laissez-vous tenter
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7782577354
"Double je" : l'exposition où l'on joue au détective, au Palais de Tokyo
"Double je" : l'exposition où l'on joue au détective, au Palais de Tokyo
"Double je" est le résultat d'une collaboration entre 15 artisans d'art, et 8 artistes, sur un scénario imaginé par l'auteur de polar Franck Tilliez. À voir au Palais de Tokyo jusqu'au 16 mai.
https://www.rtl.fr/culture/arts-spectacles/double-je-l-exposition-ou-l-on-joue-au-detective-au-palais-de-tokyo-7782577354
2016-03-28 10:58:25
https://cdn-media.rtl.fr/cache/KizMv2VbCk63Ageh8cLn7w/330v220-2/online/image/2016/0328/7782577541_l-exposition-double-je-est-a-voir-au-palais-de-tokyo-jusqu-au-16-mai.jpg