1. Accueil
  2. Culture
  3. Arts et spectacles
  4. VIDÉO - Daniel Pennac : "J'avais envie de savoir ce qu'étaient devenus les gosses"
2 min de lecture

VIDÉO - Daniel Pennac : "J'avais envie de savoir ce qu'étaient devenus les gosses"

INVITÉ RTL - Daniel Pennac reprend la saga des "Malaussène", 18 ans après l'avoir interrompue. Il est l'invité de "Laissez-vous tenter" ce matin.

Daniel Pennac invité dans "Laissez-vous tenter" sur RTL
Daniel Pennac invité dans "Laissez-vous tenter" sur RTL
Crédit : Frédéric BUKAJLO / SIPA Press pour RTL
Daniel Pennac : "J'avais envie de savoir ce qu'étaient devenus les gosses"
27:59
Daniel Pennac est dans "Laissez-vous tenter" du 3 janvier
09:09
Daniel Pennac parle de son nouveau roman "Le cas Malaussène, ils m'ont menti" dans "Laissez-vous tenter"
06:53
Bernard Lehut

Il fait l'événement en librairie. Daniel Pennac reprend la célèbre saga des Malaussène, 18 ans après l'avoir interrompue. Une saga qui reste à ce jour l'un des plus grands succès d'édition avec cinq millions d'exemplaires vendus.

Daniel Pennac a publié le premier volume des Malaussène en 1985, c'était Au bonheur des ogres, dont l'idée lui est venue en lisant Le Bouc émissaire du philosophe René Girard : "J'avais été émerveillé, absolument convaincu par la philosophie de René Girard, que les groupes humains se rassemblent autour d'une victime expiatoire, le bouc émissaire, qui est chargé de tous les défauts du groupe". Un statut de victime qui a inspiré Daniel Pennac: "Je me suis dit que ça serait amusant de raconter l'histoire d'un personnage qui serait salarié pour se faire engueuler à la place des autres".

Un retour ancré dans son époque

Dans Le Cas MalaussèneIls m'ont menti, le pilier de la tribu est toujours Benjamin, l'aîné des Malaussène, né dans le quartier parisien et populaire de Belleville. Il va se retrouver mêlé à l'enlèvement rocambolesque de George Lapietà, un ancien ministre et homme d'affaires véreux. Daniel Pennac garde dans ce livre son sens des péripéties, sa gouaille, sa loufoquerie et aussi son esprit joyeusement subversif.

Pourquoi revenir 18 ans après avec les Malaussène ? Daniel Pennac avait envie de retrouver l'écriture qu'il a développée dans ses premiers tomes : "J'avais mis au point une écriture particulière, qui était purement malaussénienne avec des métaphores, des images... J'avais envie de retrouver cette écriture, comme on a envie de se replonger dans une rivière". L'auteur de La Fée carabine avait aussi besoin de retrouver ses personnages : "J'avais aussi envie de savoir ce qu'étaient devenus les gosses, Verdun par exemple qui est née dans La Fée carabine est devenue juge d'instruction". 

Une mode des romans autobiographiques

À lire aussi

Dans Ils m'ont menti, Malaussène est chargé de protéger un écrivain qui connait un grand succès en racontant sa vie et celle de sa famille, un spécialiste de "la vérité vraie" écrit Daniel Pennac non sans ironie. Une vague des romans autobiographiques qui agace l'auteur : "Ce qui me fait rigoler c'est les gens qui se prennent pour leur propre statue".

Ils m'ont menti devrait avoir une suite, sur laquelle Daniel Pennac a commencé à se plonger : "J'ai écrit le premier chapitre, ce qui doit foutre la trouille à mon éditeur vu la rapidité à laquelle j'écris, la suite pourrait naître dans cinq ans". Le Cas Malaussène, ils m'ont menti vient d'être publié chez Gallimard.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/